Navigation – Plan du site
Recensions

Jean-Jacques Pérennès, Le père Antonin Jaussen o.p. (1871-1962). Une passion pour l’Orient musulman

Paris, Cerf, coll. « Histoire à vif », 2012, 132 p.
Ataa Denkha
p. 286-287
Référence(s) :

Jean-Jacques Pérennès, Le père Antonin Jaussen o.p. (1871-1962). Une passion pour l’Orient musulman, Paris, Cerf, coll. « Histoire à vif », 2012, 132 p.

Texte intégral

1Jean-Jacques Pérennès, actuel directeur de l’Institut d’études orientales du Caire (IDEO) publie la biographie du Père Antonin Jaussen, d’origine ardéchoise. Cette biographie très solidement documentée et passionnante est accessible à tous ceux qui s’intéressent à la fois à l’histoire du Moyen-Orient, du monde musulman et à celle de l’Ordre dominicain présent en terres d’islam dès le xiiie siècle.

2Le père Antonin Jaussen est un archéologue orientaliste, un aventurier fasciné par l’Orient. Il est un disciple du père Lagrange et un de ses premiers élèves à l’École biblique de Jérusalem. Excellent connaisseur des langues sémitiques, il s’intéresse d’abord à nouer des relations d’amitié avec les nomades du pays de Moab à l’est du Jourdain. Ethnographe plutôt qu’ethnologue, il devient spécialiste des tribus nomades de Palestine. Il va d’aventure en aventure  : expéditions, explorations, voyages d’études organisés pour ses étudiants afin d’étudier « la Bible sur le terrain et le texte dans son contexte » (p. 48), dans la lignée du père Lagrange. Durant la Première Guerre mondiale, il est moine-soldat et agent de renseignement. En 1927, il fonde la communauté dominicaine au Caire. Malgré les difficultés rencontrées, le père Antonin Jaussen est un lutteur au tempérament vigoureux ; il essaye de former des spécialistes en arabe capables d’étudier le Coran, les philosophes, les mystiques arabes à partir des textes originaux. Il est le fondateur, en 1953, de l’IDEO, un centre spécialisé en études orientales sur le Coran dont le but est  : « préparer de vrais spécialistes de l’Islam, abordé dans une perspective scientifique et non apologétique » (p. 131). Autrement dit, il ne s’agit pas de mieux connaître l’islam pour parvenir, un jour, à faire des conversions. D’où ce nouveau regard chrétien sur l’islam.

3En définitive, l’ouvrage présente à la fois un réel souci d’objectivité et une grande empathie pour ces frères dominicains au parcours peu banal et qui ont été des pionniers, à plusieurs titres, dans le domaine des relations entre chrétiens et musulmans. En effet le propos du livre est de mettre en lumière la « tradition musulmane » de l’Ordre dominicain dans laquelle Antonin Jaussen s’est inscrit.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ataa Denkha, « Jean-Jacques Pérennès, Le père Antonin Jaussen o.p. (1871-1962). Une passion pour l’Orient musulman », Revue des sciences religieuses, 88/2 | 2014, 286-287.

Référence électronique

Ataa Denkha, « Jean-Jacques Pérennès, Le père Antonin Jaussen o.p. (1871-1962). Une passion pour l’Orient musulman », Revue des sciences religieuses [En ligne], 88/2 | 2014, mis en ligne le 15 septembre 2014, consulté le 20 août 2017. URL : http://rsr.revues.org/930

Haut de page

Auteur

Ataa Denkha

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page