Navigation – Plan du site
Recensions

Philippe Le Vallois et Christine Aulenbacher, Les ados et leurs croyances. Comprendre leur quête de sens et déceler leur mal-être

Paris, Éditions de l'Atelier, 2006, 160 p.
Alain Roy
p. 419-435
Référence(s) :

Paris, Éditions de l'Atelier, 2006, 160 p.

Texte intégral

1L'ouvrage est le fruit d'une recherche-action menée par deux chercheurs que leurs responsabilités ecclésiales conduisent à rencontrer et accompagner, non seulement des jeunes de 13 à 18 ans, mais également des parents, des enseignants et enseignantes, des éducateurs et éducatrices. Après avoir assuré durant plus de quinze ans la responsabilité d'aumônerie de lycées et collèges dans le diocèse de Metz, Ch. Aulenbacher est maître de conférences en théologie pratique dans notre Faculté. Chercheur associé à l'unité mixte de recherche « Prisme - Société, Droit et Religion en Europe » (Université Robert Schumann et CNRS), et responsable du service diocésain « Évolutions religieuses et nouvelles religiosités », Ph. Le Vallois est un observateur attentif des évolutions de la société française, notamment celles liées aux croyances et religions.

2Lecteurs et lectrices trouveront dans le premier chapitre un rappel des éléments essentiels des acquis de la psychologie de l'adolescence ; dans le deuxième chapitre, consacré à l'univers des adolescents, et dans la première partie du troisième chapitre, décrivant leur croire, ils côtoieront les sociologues contemporains qui donnent une assise aux constats de nos deux auteurs. Prenant appui sur une enquête locale réalisée en 2003 dans le cadre d'une recherche universitaire, le propos consacré aux valeurs des adolescentes et adolescents est construit sur un tripode : aimer, valoir et croire.

3Partie la plus originale de l'ouvrage, le quatrième chapitre présente cinq « croyances parallèles d'adolescents » : le paranormal, le satanisme, le gothisme, le spiritisme, le soucoupisme (les extraterrestres). Chacune de ces « croyances parallèles » est présentée de façon originale, sous le même mode, en trois parties : brefs repères historiques, quelques explications, des adolescents fascinés. Cette présentation systématique éclaire le cheminement de la pensée. Toutefois, le théologien pourrait s'interroger sur le choix du mot « croyance » pour définir de tels phénomènes, le qualificatif de « parallèle » ne diminuant en rien cette interrogation. C'est en constatant la fin des catégories traditionnelles de la croyance que, dans la dernière partie du deuxième chapitre, les auteurs font le choix de l'expression « croyances parallèles » : ce faisant, prennent-ils simplement appui sur les travaux du sociologue Yves Lambert ou emploient-ils ce terme pour signifier le regard et les pratiques des adolescents ?

4Le dernier chapitre est consacré à l'accompagnement des adolescents. Sont repérées et décrites les attitudes indispensables pour qui cherche à comprendre ce qui se noue et se dénoue durant cette saison de la vie, et pour tous ceux et toutes celles dont le quotidien est nourri de la rencontre avec des adolescents.

5En fin d'ouvrage, on trouve une liste des adresses utiles à l'intention des éducateurs et parents qui vivent avec des adolescents ayant des conduites à risque ou qui sont victimes de violences morales ou physiques. Le fait d'avoir inséré cette liste indispensable montre que le souci des auteurs est d'abord de proposer un ouvrage utile à tous ceux et toutes celles qui, à un titre ou à un autre, côtoient des jeunes et les accompagnent dans cette saison de la vie qu'est l'adolescence. On ne trouvera pas ici le développement pointu d'une théorie psychologique et/ou sociologique sur l'adolescence. Les auteurs ont voulu rester accessibles à un large public, tant dans la forme que dans leur style, ce qui n'enlève rien à la précision des propos et à la pertinence des analyses. Leur grand mérite est de nous proposer au fil de la lecture, des liens, voire un dialogue, entre des éléments théoriques et des pratiques, pratiques d'adolescents, mais aussi pratiques d'éducateurs et d'éducatrices, parce que, comme ils le soulignent avec pertinence dans leur introduction, « on ne peut comprendre autrui que si l'on se fait proche de lui ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Alain Roy, « Philippe Le Vallois et Christine Aulenbacher, Les ados et leurs croyances. Comprendre leur quête de sens et déceler leur mal-être », Revue des sciences religieuses, 82/3 | 2008, 419-435.

Référence électronique

Alain Roy, « Philippe Le Vallois et Christine Aulenbacher, Les ados et leurs croyances. Comprendre leur quête de sens et déceler leur mal-être », Revue des sciences religieuses [En ligne], 82/3 | 2008, mis en ligne le 27 novembre 2012, consulté le 22 août 2017. URL : http://rsr.revues.org/778

Haut de page

Auteur

Alain Roy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page