Navigation – Plan du site

Le rôle d’une précompréhension, d’ordre philosophique, en théologie

L’exemple de la théologie trinitaire de Wolfhart Pannenberg
Olivier Riaudel
p. 429-447

Résumés

La théologie trinitaire contemporaine se comprend massivement comme un déploiement de la parole de Jean : « Dieu est amour ». Elle entend par là proposer une théologie distincte de toute une tradition de réflexion philosophique, tant au sujet de Dieu que de la théodicée. Pannenberg, dans sa Théologie Systématique, ne procède pas à une telle rupture ; au contraire, il estime qu’il est nécessaire de faire appel à une précompréhension de Dieu, d’origine philosophique, l’idée de vrai infini, même si ce qu’est l’infini véritable ne se dévoile ultimement que quand il est celui de l’amour.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Riaudel, « Le rôle d’une précompréhension, d’ordre philosophique, en théologie », Revue des sciences religieuses, 83/3 | 2009, 429-447.

Référence électronique

Olivier Riaudel, « Le rôle d’une précompréhension, d’ordre philosophique, en théologie », Revue des sciences religieuses [En ligne], 83/3 | 2009, mis en ligne le 31 juillet 2013, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://rsr.revues.org/469 ; DOI : 10.4000/rsr.469

Haut de page

Auteur

Olivier Riaudel

Université de Louvain-la-Neuve

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page