Navigation – Plan du site

Le « discours de Ratisbonne » : une bonne leçon

Michel Deneken
p. 493-510

Résumés

La polémique qui a suivi le discours du pape Benoît XVI à Ratisbonne, le 12 septembre 2006, a porté non sur le thème lui-même qu’il abordait, à savoir la nécessité d’un dialogue de la foi et de la raison, mais sur l’exemple qu’il a choisi pour illustrer son propos. L’exemple choisi pour illustrer le propos, à savoir la citation d’un dialogue entre l’empereur byzantin chrétien Manuel II et un interlocuteur persan musulman en 1391, voulait dénoncer la violence que peut générer une religion, en l’occurrence l’islam, qui ne se conforme pas à la raison. Malheureusement la polémique qui a éclaté au sujet de l’exemple a occulté le contenu du discours. Dans le débat, on n’a pas suffisamment pris en compte les éléments de contextualité ni de genre littéraire. Cette controverse révèle que le pape Benoît XVI privilégie un genre littéraire dans son ministère d’enseignement, qui est la conférence académique. Les exégètes de la parole pontificale doivent prendre en compte ce fait nouveau.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Deneken, « Le « discours de Ratisbonne » : une bonne leçon », Revue des sciences religieuses, 83/4 | 2009, 493-510.

Référence électronique

Michel Deneken, « Le « discours de Ratisbonne » : une bonne leçon », Revue des sciences religieuses [En ligne], 83/4 | 2009, mis en ligne le 15 novembre 2013, consulté le 25 mai 2017. URL : http://rsr.revues.org/440 ; DOI : 10.4000/rsr.440

Haut de page

Auteur

Michel Deneken

Faculté de théologie catholique, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page