Navigation – Plan du site
Recensions

Daniel Frey, Christian Grappe, Madeleine Wieger, Usages et mésusages de l’Écriture. Approches interdisciplinaires de la référence scripturaire

Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2014, 375 p.
Isabelle Perée
p. 603-604
Référence(s) :

Daniel Frey, Christian grappe, Madeleine Wieger (éd.), Usages et mésusages de l’Écriture. Approches interdisciplinaires de la référence scripturaire, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2014, 375 p.

Texte intégral

1Ce volume est le fruit d’une recherche collective menée au sein de l’Équipe d’accueil de la Faculté de théologie protestante de l’Université de Strasbourg. Ont contribué à cet ouvrage vingt et un chercheurs qui étudient les modalités de la référence scripturaire selon les différentes approches disciplinaires. Comme D. Frey le précise dans l’introduction, « si le thème de la référence à l’Écriture traverse tous les champs de la théologie protestante, force est de reconnaître que les différentes disciplines universitaires qui la constituent n’emploient pas les mêmes outils pour l’interroger », et des divergences s’installent entre faire usage, faire sens, user ou abuser de l’Écriture. Le livre se divise en deux grandes parties : la première traite plus particulièrement des approches bibliques et historiques et contient neuf articles, la seconde aborde les approches systématiques et pratiques et contient douze articles. Dans la première est abordée en particulier la question de la traduction des écrits bibliques et des mésusages auxquels elle peut donner lieu. Parmi les éclairages systématiques et les usages pratiques de l’Écriture, c’est en particulier la manière de mettre en exergue l’utilité morale de l’Écriture qui est critiquement analysée. Et si, d’autre part, il arrive qu’on mobilise tel ou tel passage biblique pour attirer l’attention du lecteur, quel hommage croit-on rendre à l’Écriture ? En abordant ces questions dans la perspective de ses propres recherches, chaque auteur les illustre de manière inédite. Plusieurs contributions font ainsi découvrir la diversité peut-être méconnue du principe de la sola scriptura chez les Réformateurs. Et G. Vincent, philosophe, met l’accent sur l’évidente nécessité d’un questionnement herméneutique, en écho à un article de 1998, « Les reliefs du sens. Critique et herméneutique de la citation » (Études théologiques et religieuses 73, 1998). Notre attention s’est portée entre autres sur l’argumentation de B. Schaller qui aborde la lecture de « la Bible en 6 ans », calendrier de lectures bibliques disponible en version papier mais également sur le site de la Fédération Protestante de France. Lire la Bible dans sa totalité, cela renoue avec l’une des volontés de Luther. Et l’A. analyse ce pari d’une liste de lectures qui renvoie à une longue chaîne de témoins de la foi, rédacteurs et artisans de cette compilation des textes et de leur agencement, tout en se situant résolument dans le cadre d’une lecture personnelle, soucieuse de conserver au lecteur la liberté de son interprétation. Signalons enfin que des index facilitent le maniement et le mode de lecture de l’ensemble.

2Pour conclure, cet ouvrage collectif est une bonne invitation à la réflexion par la somme d’informations apportée pour éclairer la diversité du phénomène de la référence scripturaire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Perée, « Daniel Frey, Christian Grappe, Madeleine Wieger, Usages et mésusages de l’Écriture. Approches interdisciplinaires de la référence scripturaire », Revue des sciences religieuses, 90/4 | 2016, 603-604.

Référence électronique

Isabelle Perée, « Daniel Frey, Christian Grappe, Madeleine Wieger, Usages et mésusages de l’Écriture. Approches interdisciplinaires de la référence scripturaire », Revue des sciences religieuses [En ligne], 90/4 | 2016, mis en ligne le 14 décembre 2016, consulté le 24 avril 2017. URL : http://rsr.revues.org/3495

Haut de page

Auteur

Isabelle Perée

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page