Navigation – Plan du site

L’impact de la présence islamique dans la péninsule ibérique

Marie-Thérèse Urvoy
p. 459-469

Résumés

Qu’en est-il de la « cohabitation harmonieuse » entre musulmans et chrétiens pendant la période mozarabe? Revisitée par les chercheurs contemporains, cette perception s’avère avoir trop peu pris en considération les polémiques religieuses. La comparaison de deux chroniques mozarabes, de 741 et 754, montre l’introduction d’arguments théologiques, et plusieurs écrits marquent dans les siècles qui suivent les progrès de la polémique. En même temps, un document comme Le Psautier mozarabe de Hafs le Goth, traduction versifiée en arabe, au IXe s., manifeste l’appropriation du vocabulaire et de l’éthos musulmans, ainsi que certaines influences théologiques – signes de l’impact psychologique de la cohabitation. Mais au 11e s., on constate, en même temps que la reprise d’affrontements militaires et politiques, la reprise de la polémique interreligieuse, entre apologie de l’islam et argumentaire missionnaire chrétien.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en septembre 2018.

Plan

Le Psautier mozarabe de Hafs et les marques de l’influence islamique
La polémique interreligieuse au XIe siècle

Aperçu du texte

La question de la réception de l’islam est incontestablement liée à celle de l’arabisation. C’est du moins la façon dont les auteurs espagnols l’ont d’abord envisagée si l’on en croit leur principal représentant, Francisco Simonet (1829-1897). Dans son Estudio sobre el dialecto hispano-mozarabe, il cite non seulement, au début du XIXe siècle, l’érudit Francisco Martinez Marina, mais au XVIIIe le jésuite Andres Marcos Burriel, au début du XVIIe l’érudit Bernardo de Alderete, et même, au XVIe, Juan de Mariana. Tous quatre ont affirmé que les chrétiens passés sous domination islamique avaient adopté l’arabe et perdu l’usage de la langue latine. Contre cela Simonet s’efforce de prouver que « jamais [les Mozarabes] ne parvinrent à oublier l’idiome de leurs ancêtres, leur idiome religieux, littéraire et national ».

Cependant ces deux questions ne coïncident pas exactement et, les mentalités évoluant avec les idéologies, les chercheurs actuels sont plutôt engagés dans une polémique autour d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Thérèse Urvoy, « L’impact de la présence islamique dans la péninsule ibérique », Revue des sciences religieuses, 90/4 | 2016, 459-469.

Référence électronique

Marie-Thérèse Urvoy, « L’impact de la présence islamique dans la péninsule ibérique », Revue des sciences religieuses [En ligne], 90/4 | 2016, mis en ligne le 30 septembre 2018, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://rsr.revues.org/3412 ; DOI : 10.4000/rsr.3412

Haut de page

Auteur

Marie-Thérèse Urvoy

Institut catholique de Toulouse

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page