Navigation – Plan du site

Le procès pénal canonique, un enjeu ecclésial de vérité et de guérison

Élisabeth Algier-Girault
p. 403-421

Résumés

La révélation, depuis le dernier tiers du xxe siècle, de très graves atteintes sexuelles de prêtres ou religieux sur des mineurs a provoqué un trouble considérable dans l’Église et dans l’opinion publique. L’Église, confrontée aux comportements défaillants de certains de ses membres, aurait pu, dans bien des cas, éviter la réitération de tels actes. Elle dispose d’un droit pénal canonique spécifique, original et pastoral, dont les principales caractéristiques sont de rechercher le rétablissement et la guérison de la victime et de l’auteur, et la restauration de l’unité et de la paix au sein de la communauté ecclésiale. Dans un monde démuni face à la violence, l’action judiciaire pénale de l’Église est un enjeu de vérité et de guérison et peut témoigner, sur les nouvelles frontières de l’évangélisation, de la force libératrice de la conversion et du pardon.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2018.

Plan

I. La vérité
« Qu’est-ce que la vérité ? » Jn 18, 38
La vérité, une dimension humaine
La vérité, une dimension théologique
« La vérité vous rendra libres » Jn 8, 32
Chercher la vérité, une attitude responsable de l’Église
La parole qui libère
II. La guérison
« Va et ne pèche plus » Jn 8, 11
La transgression et la sanction
La conversion et le pardon
« Lève-toi et marche » Jn 5, 8
L’enquête, lieu de guérison
L’enjeu de reconstruire

Aperçu du texte

La révélation, dans le dernier tiers du xxe siècle, de très graves atteintes sexuelles de prêtres ou religieux sur des mineurs a provoqué un trouble considérable dans l’Église et dans l’opinion publique. Rapidement la question d’un silence complice de la hiérarchie ecclésiastique, dans les diocèses, la Curie romaine et jusqu’au Pape lui-même, a été posée. Une nouvelle onde de choc a été provoquée en 2010 par des délits financiers au niveau de l’Institut pour les Œuvres de Religion, banque du Vatican. Ces scandales liés à la pédophilie et au domaine financier ont atteint l’Église en tant qu’institution et chaque chrétien dans son identité profonde. Des personnes déçues interrogent leur foi et leur engagement ecclésial. Le rayonnement humain et spirituel de l’Église est contesté et la mission évangélique en est affectée.

L’Église, depuis les premiers temps du christianisme a été confrontée aux comportements défaillants de certains de ses membres. « Moins de vingt ans après la Résurrect...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Élisabeth Algier-Girault, « Le procès pénal canonique, un enjeu ecclésial de vérité et de guérison », Revue des sciences religieuses, 90/3 | 2016, 403-421.

Référence électronique

Élisabeth Algier-Girault, « Le procès pénal canonique, un enjeu ecclésial de vérité et de guérison », Revue des sciences religieuses [En ligne], 90/3 | 2016, mis en ligne le 01 juillet 2018, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://rsr.revues.org/3399 ; DOI : 10.4000/rsr.3399

Haut de page

Auteur

Élisabeth Algier-Girault

Ancienne magistrate de l’ordre judiciaire - Doctorante en Droit Canonique de l’Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page