Navigation – Plan du site
Recensions

Maître Eckhart, Sermons, traités, poème. Les écrits allemands

Traduction de J. Ancelet-Hustache et É. Mangin. Introduction et notes d’É. Mangin, Paris, Éditions du Seuil, 2015, 858 p.
Françoise Vinel
p. 292-293
Référence(s) :

Maître Eckhart, Sermons, traités, poème. Les écrits allemands. Traduction de J. Ancelet-Hustache et É. Mangin. Introduction et notes d’É. Mangin, Paris, Éditions du Seuil, 2015, 858 p.

Texte intégral

1En 1971, J. Ancelet-Hustache faisait paraître aux éditions du Seuil une traduction des Traités de Maître Eckhart, suivie de celle de 86 Sermons (3 volumes, en 1974, 1978 et 1979). Les traductions de J. Molitor et F. Aubier, ainsi que celle de P. Petit (rééditées chez Gallimard) avaient précédé, en 1942. Ces publications ouvraient la voie à un intérêt grandissant pour le Maître rhénan. Comme le rappelle É. Mangin (É.M.) dans son introduction (p. 35-37), d’autres traductions françaises ont suivi, telles celles d’Alain de Libera (coll. GF), de Jean Devriendt (Cerf) et de Pierre-Jean Labarrière et Gwendoline Jarczyk (Albin Michel), pour ne citer que des ensembles complets. Deux volumes de traduction sont aussi dus à É.M. : en 2009, sous le titre La mesure de l’amour, LV Sermons parisiens traduits du latin, et en 2012, sous le titre Le Silence et le Verbe, Sermons 87-105 – ce dernier groupe reposant sur l’avancement de la publication des Deutsche Werke, IV, 1, Meister Eckharts Predigten, Kolhammer, Stuttgart, 2003. Ajoutons encore que les sermons 101-104 avaient été traduits par G. Pfister (La naissance de Dieu dans l’âme, Arfuyen, 2004). Autant de traductions, autant d’interprétations d’Eckhart, sans doute, et une comparaison attentive serait riche d’enseignements.

2Le volume paru en 2015 comporte 114 sermons, présentés selon l’ordre proposé par le chercheur italien J. Sturlese : les 64 premiers selon le temps liturgique, du premier Dimanche de l’Avent au 24e Dimanche après la Trinité, puis les « Sermons pour les saints » ; suivent encore 5 « sermons divers », les 4 traités (Les Entretiens spirituels, Le livre de la consolation divine, le Sermon de l’homme noble, et Du détachement) et enfin le Poème, Le grain de sénevé. Un tableau mettant en parallèle les deux numérotations des sermons, celles de l’édition de J. Quint (qui servait de base à J. Ancelet-Hustache pour les traductions de 86 sermons) a été établi à l’intention du lecteur (p. 847-853), mais il faut reconnaître qu’il n’est pas très facile de s’y repérer si l’on compare avec les diverses traductions françaises disponibles. À l’inverse, le choix d’une présentation dans l’ordre liturgique est plutôt convaincante. É.M. rend hommage à J. Ancelet-Hustache, qui « s’est efforcée de rendre la beauté du texte original », et ses traductions sont reprises sans modifications et complétées par les sermons traduits par É.M. Pour les Traités, il s’agit aussi de la traduction d’Ancelet-Hustache, bien qu’É.M. intitule le premier « Entretiens spirituels » (au lieu d’« Instructions spirituelles »), comme le font de Libera ainsi que Jarczyk et Labarrière. Les choix de traduction d’une édition à l’autre peuvent diverger, nous faisant entrer dans la richesse et la complexité de la pensée d’Eckhart tout autant que dans les orientations philosophiques ou théologiques des traducteurs. Signalons enfin tout l’intérêt des notes brèves introduites par É.M., qu’elles proposent des parallèles avec d’autres sermons ou des références aux « maîtres » auxquels se réfère volontiers Eckhart. C’est donc une très heureuse initiative que d’avoir rassemblé tous ces textes eckartiens en un volume.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Vinel, « Maître Eckhart, Sermons, traités, poème. Les écrits allemands », Revue des sciences religieuses, 90/2 | 2016, 292-293.

Référence électronique

Françoise Vinel, « Maître Eckhart, Sermons, traités, poème. Les écrits allemands », Revue des sciences religieuses [En ligne], 90/2 | 2016, mis en ligne le 02 avril 2016, consulté le 25 mai 2017. URL : http://rsr.revues.org/3280

Haut de page

Auteur

Françoise Vinel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page