Navigation – Plan du site

Joseph en songeur : songe, rapt et prophétie dans la Josephina de Jean Gerson (1414-1417)

Isabel Iribarren
p. 207-223

Résumés

L’article parcourt les sources chrétiennes et profanes de la conception du « songe » tel qu’il figure dans le poème épique Josephina de Jean Gerson (1414-1417) en lien avec la vision, la prophétie et le rapt mystique. Le songe y est conçu non seulement comme lieu de l’allégorisation et vecteur des développements doctrinaux de l’auteur, mais aussi comme le centre de la reconstruction doctrinale de la figure de Joseph. Songeur par excellence, le saint devient le lieu des revendications théologiennes de l’héritage antique. En effet, la signification que Gerson donne aux multiples songes de Joseph dans la Josephina s’inscrit dans la démarche qui gouverne l’ensemble du poème : il s’agit de montrer la supériorité de la sagesse chrétienne vis-à-vis des fabulae antiques et d’ériger ainsi Joseph non pas à la dignité que les humanistes florentins accordaient à un Scipion, mais à celle des anciens patriarches.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2018.

Aperçu du texte

Poesis doctrinae tamquam somnium Francis Bacon, De dignitate et augmentis scientiarum, III, c. 1.

Dans le récit biblique, le songe apparaît souvent en lien étroit avec la révélation, comme l’un des moyens privilégiés par Dieu pour transmettre sa volonté aux hommes. Les Actes (16, 9 ; 27, 23 ; 18, 9 ; 23, 11) nous rapportent maints exemples où saint Paul figure comme le bénéficiaire des révélations divines, le témoin le plus important étant toujours 2 Co 12, 1-5, sur le ravissement qu’aurait eu l’Apôtre jusqu’au « troisième ciel ». Mis à part le cas spécifique de Paul, c’est dans l’évangile selon Matthieu que l’on trouve des exemples explicites des révélations faites en songe. Il typifie, pour ainsi dire, l’instrumentalité du songe et en multiplie les occurrences. Parmi celles-ci, la grande majorité place Joseph comme protagoniste : Mt 1, 20 narre l’apparition de l’ange à Joseph pour lui révéler le mystère de la conception virginale de Jésus et sa paternité légale vis-à-vis de celui-c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabel Iribarren, « Joseph en songeur : songe, rapt et prophétie dans la Josephina de Jean Gerson (1414-1417) », Revue des sciences religieuses, 90/2 | 2016, 207-223.

Référence électronique

Isabel Iribarren, « Joseph en songeur : songe, rapt et prophétie dans la Josephina de Jean Gerson (1414-1417) », Revue des sciences religieuses [En ligne], 90/2 | 2016, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 25 mars 2017. URL : http://rsr.revues.org/3228 ; DOI : 10.4000/rsr.3228

Haut de page

Auteur

Isabel Iribarren

Faculté de Théologie catholique. Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page