Navigation – Plan du site

« Je ne sais pas ce qui m’arrive »

Yannick Courtel
p. 153-164

Résumés

Depuis Freud et sa Traumdeutung, publiée en 1900, l’association entre rêve et psychanalyse fait pour ainsi dire partie des données évidentes de notre culture. Binswanger propose une autre approche de ce que rêver signifie, nourrie à la fois des analyses heideggériennes du Dasein et des concepts de la phénoménologie. Le rêve n’y est plus le lieu d’un dualisme à décrypter entre l’apparent et le caché. Il se donne au contraire comme ce qui exprime au plus juste les paradoxes de l’existence du sujet.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2018.

Aperçu du texte

Empruntés à la langue commune, sans technicité aucune par conséquent, les mots de notre titre expriment la surprise ou le décontenan- cement de celui qui les formule dans l’après coup d’une expérience étonnante. Ces mêmes mots sont employés par Ludwig Binswanger pour déterminer ce que rêver signifie. On les découvre dans l’article magistral publié en 1930, Rêve et existence, qui, malgré sa brièveté (une vingtaine de pages), est l’une des interprétations majeures de ce qui s’avère être, pour son auteur, une « modalité particulière de l’être-homme (Menschsein) ». Il s’agira, dans les pages qui suivent, d’expliciter la thèse de Binswanger en nous interrogeant sur ce qui fait du rêve nocturne l’événement de son avènement : il arrive. Nous nous demanderons ensuite si le rêve a vraiment un sujet tant le je et le moi semblent tous deux mal en point dans la formule qui nous retient, le sujet supposé savoir ce qui lui arrive, ne sachant pas, et le moi supposé maîtriser ce qui lui advient, ne...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yannick Courtel, « « Je ne sais pas ce qui m’arrive » », Revue des sciences religieuses, 90/2 | 2016, 153-164.

Référence électronique

Yannick Courtel, « « Je ne sais pas ce qui m’arrive » », Revue des sciences religieuses [En ligne], 90/2 | 2016, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 30 avril 2017. URL : http://rsr.revues.org/3211 ; DOI : 10.4000/rsr.3211

Haut de page

Auteur

Yannick Courtel

Faculté de théologie catholique. Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page