Navigation – Plan du site
Recensions

Christophe Boureux, Dieu est aussi jardinier. La Création, une écologie accomplie

Paris, Cerf, 2014, 301 p.
Marie-Jo Thiel
p. 133
Référence(s) :

Christophe Boureux, Dieu est aussi jardinier. La Création, une écologie accomplie, Paris, Cerf, 2014, 301 p.

Texte intégral

1La nature, le jardin, les plantes sont des thèmes de prédilection de Christophe Boureux, dominicain, docteur en théologie et en anthropologie religieuse, enseignant la théologie systématique à l’Université catholique de Lyon, mais travaillant aussi dans la gestion paysagère et forestière. L’A. non seulement parle de ce qu’il connaît bien, mais l’intérêt de cet ouvrage est de mettre en perspective des données disons « écologiques » avec la théologie chrétienne, ce qui donne une méditation avant tout théologique, pleine de profondeur, sur la Création et le Dieu jardinier qui offre à l’être humain (selon les thèmes des cinq chapitres) du temps, de l’espace, un théâtre où les acteurs sont en interaction (y compris avec et en Christ, selon les jeux prépositionnels de l’alliance), des animaux qui humanisent le paysage, et finalement un monde à partager et à raconter !

2Citant Karel Capek, l’A. rappelle qu’« un vrai jardinier n’est pas un homme qui cultive les fleurs : c’est un homme qui cultive la terre, c’est une créature qui s’enfouit dans le sol, laissant le spectacle de ce qui est au-dessus à nous les badauds, bons à rien. Il vit enfoncé dans la terre… ». Et avec ce jardin, Ch. Boureux ose une féconde prise en compte de la complexité de la nature. Celle-ci n’est d’ailleurs pas évoquée dans le corps de l’ouvrage, mais seulement en conclusion ! Une manière d’éviter des ambiguïtés historiques, mais aussi de traiter de la nature sans « bloquer » ou « rebiffer » le lecteur, sans se laisser piéger par les apories de la nature (naturalismes…).

3Impossible d’entrer dans les détails de cet ouvrage très dense qui commente divers passages bibliques pour « en-visager » la création sous différents aspects, toujours surprenants. Ainsi le temps de la création n’est-il pas d’abord une méditation sur le/les commencement(s) du livre de la Genèse, même si ces textes sont aussi pris en compte. L’A. s’appuie surtout sur le Psaume 92 et distingue les trois significations chrétiennes du temps qui, dans le grec biblique, sont l’aion, le chronos et le kairos ; en somme le temps/l’éternité qui englobe une période de temps, le temps qui passe par notre corps et dans lequel l’existence humaine s’inscrit, et enfin le temps favorable qui se condense dans la décision juste. Ce qui nous vaut aussi des réflexions sur le don, la convoitise, les frontières, l’altérité, la relation de parole et en fin de compte, le temps responsable.

4La thématique de l’espace est traitée de manière similaire, non pas comme l’on pouvait peut-être s’y attendre, de manière géographique, mais à partir de la notion de paysage, ce paysage qui fait défaut dans les évangiles où il est surtout question, écrit l’A., de villes et de régions montagneuses, de torrents, de bords de mer… Ce qui donne plus de poids encore au jardin de la résurrection du matin de Pâques, quand Jésus rencontre Marie-Madeleine, un jardin qui est « figure biblique de la rencontre de l’humain avec Dieu ».

5Avec le temps et l’espace, le cadre est là pour évoquer l’alliance qui met en relation, le paysage avec ses animaux, et ce monde à partager… Un ouvrage fort stimulant.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Jo Thiel, « Christophe Boureux, Dieu est aussi jardinier. La Création, une écologie accomplie », Revue des sciences religieuses, 90/1 | 2016, 133.

Référence électronique

Marie-Jo Thiel, « Christophe Boureux, Dieu est aussi jardinier. La Création, une écologie accomplie », Revue des sciences religieuses [En ligne], 90/1 | 2016, mis en ligne le 30 mars 2016, consulté le 25 juin 2017. URL : http://rsr.revues.org/3131

Haut de page

Auteur

Marie-Jo Thiel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page