Navigation – Plan du site

Présentation

Simon Knaebel et Marie-Anne Vannier
p. 287-288

Texte intégral

1Pour fêter Yves Ledure, philosophe et théologien, qui réfléchit depuis de longues années sur le statut du christianisme dans la modernité, ses collègues et amis lui avaient dédié un colloque à l’Université Paul Verlaine de Metz, en novembre 2005. À quelques-unes des contributions, revues et augmentées par leurs auteurs, s’ajoutent aujourd’hui d’autres articles pour former en hommage ce numéro de « varia » de la revue de la Faculté de Théologie Catholique de l’Université de Strasbourg. Si Yves Ledure est un penseur, il a également été un administrateur, dirigeant le Département de Théologie de Metz, fondé en 1970. Il n’a pas ménagé ses efforts pour assurer la place de ce Département à la fois dans le paysage universitaire lorrain et au service de la formation des professeurs de religion de la région. Non moins négligeable a été, enfin, l’instauration d’une coopération régu- lière avec l’Université de Trèves.

2En nous introduisant à « l’apport d’Yves Ledure », Gérard Rémy, de l’Université de Metz, met l’accent sur deux champs de recherche privilégiés par Yves Ledure : Nietzsche et Léon Dehon. La coexistence de ces auteurs pourrait étonner au premier abord. Sans doute illustrent-ils la double recherche menée par Yves Ledure en philosophie et en théologie mais ils amènent également à envisager le statut du christianisme dans la post-modernité. Quant à Léon Dehon, fondateur en 1878 des Oblats du Sacré Cœur, devenus par la suite congrégation des Prêtres du Sacré Cœur, Yves Ledure lui a consacré plusieurs études. Dans une perspective plus large, Nathalie Nabert montre comment le projet dehonien invite aussi théologiens et historiens de la spiritualité à por- ter leur regard sur la tradition de la dévotion au Cœur du Christ dans l’École française de spiritualité et chez les Chartreux.

3À l’image de la diversité des réflexions d’Yves Ledure, philosophe, théologien, spirituel, homme d’action, cette livraison de la Revue des Sciences Religieuses invite au fond à un large parcours dans l’histoire et les questionnements anthropologiques et théologiques de l’Église, qu’il s’agisse des premières communautés chrétiennes, de la littérature cartusienne mais aussi d’orientations pastorales d’une actualité immédiate.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Simon Knaebel et Marie-Anne Vannier, « Présentation », Revue des sciences religieuses, 84/3 | 2010, 287-288.

Référence électronique

Simon Knaebel et Marie-Anne Vannier, « Présentation », Revue des sciences religieuses [En ligne], 84/3 | 2010, mis en ligne le 11 novembre 2015, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://rsr.revues.org/313

Haut de page

Auteurs

Simon Knaebel

Faculté de Théologie catholiqueUniversité de Strasbourg

Articles du même auteur

Marie-Anne Vannier

Département de ThéologieUniversité Paul Verlaine – Metz

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page