Navigation – Plan du site

Un Dieu divin

Yannick Courtel
p. 483-495

Résumés

L’idée d’un « Dieu divin » est opposée à celle d’un « Dieu d’hommes », que celui-ci soit un concept philosophique, comme celui de Causa sui, ou une simple représentation construite à sa mesure par la religiosité ambiante. Pour éviter que le Dieu divin ne soit, lui aussi, une construction qui nous informe plus sur son auteur que sur ce dont il parle, cet article recourt à la phénoménologie de C.-S. Peirce et établit que le Dieu divin est un « premier », c’est-à-dire une pure possibilité et non pas une cause, un fondement, un principe, ou un être, une possibilité, donc, qui s’atteste dans l’épreuve de l’absence en tant que telle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Yannick Courtel, « Un Dieu divin », Revue des sciences religieuses, 84/4 | 2010, 483-495.

Référence électronique

Yannick Courtel, « Un Dieu divin », Revue des sciences religieuses [En ligne], 84/4 | 2010, mis en ligne le 15 décembre 2012, consulté le 30 septembre 2014. URL : http://rsr.revues.org/304 ; DOI : 10.4000/rsr.304

Haut de page

Auteur

Yannick Courtel

Faculté de théologie catholique, Université de Strasbourg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page