Navigation – Plan du site
Recensions

Katell Berthelot, Thierry Legrand (dir.), La Bibliothèque de Qumrân. 2. Torah. Exode, Lévitique, Nombres, Édition et traduction des manuscrits hébreux, araméens et grecs

Paris, Cerf, 2010, 456 p.
Jean-Sébastien Rey
p. 525-526
Référence(s) :

Katell Berthelot, Thierry Legrand (dir.), La Bibliothèque de Qumrân. 2. Torah. Exode, Lévitique, Nombres, Édition et traduction des manuscrits hébreux, araméens et grecs, Paris, Cerf, 2010, 456 p.

Texte intégral

1Cet ouvrage collectif est le second volume d’un important projet éditorial qui a pour objectif l’édition et la traduction complète des manuscrits de la Mer Morte. Le premier point à noter est l’intérêt fondamental du projet. Si les études francophones sur ces manuscrits ont été pionnières, il n’existe pas à ce jour de traduction complète en français de ce corpus fondamental pour la recherche, tant pour l’étude du judaïsme ancien que pour l’étude du christianisme primitif ou pour l’histoire du texte de la bible hébraïque.

2Ce second volume regroupe les textes de Qumrân qui présentent un lien thématique ou formel avec les livres de l’Exode, du Lévitique et des Nombres. L’introduction présente rapidement le corpus étudié en mettant l’accent sur son caractère partiel et néanmoins présentant une certaine cohérence. Ce corpus est partiel dans la mesure où, bien évidemment, il ne représente pas l’ensemble de la littérature juive de la période, mais également parce que les manuscrits sont fragmentaires et que tous les textes de la collection n’ont certainement pas été retrouvés.

3Ce projet éditorial se distingue des éditions bilingues existantes dans le monde anglophone ou germanique sur différents points. Tout d’abord, chaque texte est précédé d’une brève introduction qui donne les caractéristiques principales du fragment édité, son contenu, son intérêt, ainsi qu’une brève bibliographie. Le texte hébreu suit généralement l’édition princeps des Discoveries in the Judaean Desert (of Jordan), mais la corrige parfois ou donne en note les différentes lectures possibles ou proposées par différents chercheurs. Enfin, la traduction est accompagnée de notes substantielles, souvent philologiques, mais qui aident grandement à la compréhension de ces textes fragmentaires.

4Une autre originalité de ce volume est la prise en compte des textes bibliques retrouvés à Qumrân qui présentent des variantes significatives par rapport au texte massorétique, alors que le premier volume s’était limité à donner la liste des fragments concernés. La démarche est judicieuse. Elle permet de mettre en valeur des points fondamentaux de la recherche concernant l’histoire du texte de la bible hébraïque : la pluriformité de ses témoins textuels dans l’antiquité ainsi que les points de convergences avec d’autres traditions textuelles connues comme la Septante ou le Pentateuque Samaritain.

5Finalement, l’organisation des manuscrits est elle aussi originale. Alors que les éditions précédentes optaient pour classer les manuscrits soit par leurs numéros (ainsi Florentino García Martínez et Eibert Tigchelaar, The Dead Sea Scrolls Study Edition), soit par leur genre littéraire (ainsi James Charlesworth (dir.), The Dead Sea Scrolls : Hebrew, Aramaic, and Greek Texts with English Translation, ou Emanuel Tov et Donald Parry (dir.), The Dead Sea Scrolls Reader). Cette édition choisit de présenter les textes en fonction du lien qu’ils entretiennent avec ce qui constituera quelques siècles plus tard le canon biblique. Le choix est périlleux, fonctionne parfois judicieusement, mais présente aussi dans certains cas un caractère artificiel qui se rapproche finalement d’un classement par genre littéraire. Toute tentative de catégorisation est imparfaite. Ce classement a l’avantage de faire ressortir les liens dialogiques que ces textes entretiennent avec le corpus biblique à une époque où le canon est encore en gestation.

6Le volume concerne les livres de l’Exode, du Lévitique et des Nombres. Pour chacun des livres sont d’abord présentés les manuscrits bibliques, puis les compositions non bibliques. On trouvera par exemple : une Paraphrase de la Genèse (4Q422), les témoins hébreux des Jubilés, les Pseudo-Jubilés, des Rituels de pureté en lien avec le Lévitique, etc. Enfin, le volume se conclut par une série d’index. L’index des sources anciennes sera particulièrement utile pour les chercheurs qui s’intéressent aux développements des traditions littéraires dans le judaïsme ancien.

7La publication de ce nouveau volume de la Bibliothèque de Qumrân vient combler une véritable lacune dans le domaine de la recherche francophone et permettra un accès à cette littérature au plus grand nombre. Nous espérons, pour le bien de toute la communauté scientifique, que cette entreprise tiendra le rythme pour la publication des prochains volumes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Sébastien Rey, « Katell Berthelot, Thierry Legrand (dir.), La Bibliothèque de Qumrân. 2. Torah. Exode, Lévitique, Nombres, Édition et traduction des manuscrits hébreux, araméens et grecs », Revue des sciences religieuses, 89/4 | 2015, 525-526.

Référence électronique

Jean-Sébastien Rey, « Katell Berthelot, Thierry Legrand (dir.), La Bibliothèque de Qumrân. 2. Torah. Exode, Lévitique, Nombres, Édition et traduction des manuscrits hébreux, araméens et grecs », Revue des sciences religieuses [En ligne], 89/4 | 2015, mis en ligne le 05 février 2016, consulté le 21 août 2017. URL : http://rsr.revues.org/2869

Haut de page

Auteur

Jean-Sébastien Rey

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page