Navigation – Plan du site

La théologie trinitaire néo-patristique de Jean Zizioulas : vers une ontologie de la personne

Michel Stavrou
p. 461-479

Résumés

Le nom du métropolite de Pergame Jean Zizioulas est lié au personnalisme théologique et l’article en présente les traits majeurs en revisitant l’œuvre de Zizioulas et ses sources, fortement patristiques mais aussi inspirées par les théologiens russes du 20e s. Au cœur de sa pensée, la personne comme « catégorie ontologique » à partir d’une relecture de la théologie trinitaire d’Athanase d’Alexandrie et des Pères cappadociens. Cette relecture conduit à mettre un accent tout particulier sur la « monarchie du Père ». La dernière partie de l’article présente la critique faite par Zizioulas à la conception de l’apophatisme développée par Vladimir Lossky, conception considérée par lui comme trop radicale. 

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Plan

I. L’approche ontologique du mystère trinitaire par les Pères grecs
II. Les distinctions de la théologie trinitaire des cappadociens
III. La personne révélée en tant que catégorie ontologique
IV. Signification ontologique de la « monarchie » du père
– L’apport d’Athanase d’Alexandrie au dogme de la « monarchie » du Père
– La contribution des Pères cappadociens
V. Le mode d’existence trinitaire
VI. La critique de l’apophatisme de Vladimir Lossky
Conclusion : l’appel à devenir des personnes

Aperçu du texte

Le métropolite de Pergame Jean Zizioulas est un des théologiens chrétiens les plus actifs du xxe siècle dans les domaines de la théologie trinitaire et de l’ecclésiologie. Son œuvre, rédigée dans le contexte d’un engagement œcuménique et riche d’une dizaine de livres et d’une centaine d’études, a fait l’objet d’une cinquantaine d’articles de théologiens de toutes confessions ainsi que d’une douzaine de volumes. Plutôt méconnue en France, elle rayonne bien davantage dans le monde anglo-saxon : il faut dire que ses écrits ont été majoritairement rédigés en anglais. Au King’s College de Londres, où Jean Zizioulas a été longtemps professeur invité, son œuvre figure au programme du cours de théologie trinitaire à côté de celles de Barth et de Rahner.

De façon assez emblématique pour le renouveau de la pensée orthodoxe au xxe siècle, l’engagement théologique de J. Zizioulas, né en Macédoine grecque en 1931, a commencé par une réflexion critique. Dans sa première intervention post-doctorale...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Stavrou, « La théologie trinitaire néo-patristique de Jean Zizioulas : vers une ontologie de la personne », Revue des sciences religieuses, 89/4 | 2015, 461-479.

Référence électronique

Michel Stavrou, « La théologie trinitaire néo-patristique de Jean Zizioulas : vers une ontologie de la personne », Revue des sciences religieuses [En ligne], 89/4 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 29 avril 2017. URL : http://rsr.revues.org/2814 ; DOI : 10.4000/rsr.2814

Haut de page

Auteur

Michel Stavrou

Institut saint-Serge. Centre d’Histoire et Civilisation de Byzance, Paris

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page