Navigation – Plan du site

La théologie orthodoxe grecque, entre retour aux Pères et appel de la modernité

Christos Filiotis-Vlachavas
p. 425-442

Résumés

Deux Facultés de Théologie (Athènes et Thessalonique) et quatre Académies Ecclésiastiques développent l’enseignement et la recherche théologique en Grèce. Si, à cause de l’influence de la tradition allemande protestante lors de la création de ces Facultés au 19e s., la théologie universitaire en Grèce a été qualifiée d’« occidentale », de « conceptuelle » et d’« étrangère » à sa propre tradition, la deuxième moitié du 20siècle est marquée par le « retour aux Pères », inauguré par la redécouverte de la pensée théologique de saint Grégoire Palamas et la publications de ses œuvres. Un équilibre est à trouver entre la fidélité à la tradition patristique vivante et le contact avec la société contemporaine, et deux tendances théologiques s’affrontent : l’une, qui se dit « ecclésiale » insiste sur l’importance des Pères pour notre époque en mettant en valeur le caractère « existentiel » de la théologie patristique ; l’autre prend ses distances à l’égard de celle-ci et de la Tradition, et elle considère que la théologie en Grèce a manqué le train de la modernité et de la post-modernité.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2017.

Plan

I. La théologie universitaire en Grèce. Un bref aperçu.
II. Le « retour aux Pères »
i. Bible, Tradition, Église
ii. Trois distinctions décisives : incrée et créé, essence et énergies, théologie et économie
iii. Double méthode théologique
iv. La chute n’est pas au centre de l’économie divine
v. Le salut comme divinisation
III. L’appel pour un « retour aux Pères » au centre d’un débat actuel

Aperçu du texte

Le propos de cet article est de dresser un tableau, nécessairement succinct, de l’état actuel de la théologie orthodoxe grecque, telle qu’elle s’est développée, principalement, dans les Facultés de théologie, à Athènes et Thessalonique. Les questions qui se sont posées, celle de la relation entre les théologiens et l’Église ou encore l’invitation, initialement faite par le théologien russe G. Florovsky dans les années 1930, à un « retour aux Pères », ne seront pas sans susciter des échos chez les lecteurs « occidentaux » de ces pages ! Les tensions, voire des conflits entre théologiens catholiques et Rome ou les autorités ecclésiales locales ne pourraient être présentés que trop brièvement, au risque de simplifications abusives, aussi rappellera-t-on plutôt, à propos du « retour aux Pères », que dès les années 1940 en France, la fondation de la collection Sources Chrétiennes par les Pères Jésuites H. de Lubac, J. Daniélou et C. Mondésert, se donnait d’abord pour mission de donner ac...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christos Filiotis-Vlachavas, « La théologie orthodoxe grecque, entre retour aux Pères et appel de la modernité », Revue des sciences religieuses, 89/4 | 2015, 425-442.

Référence électronique

Christos Filiotis-Vlachavas, « La théologie orthodoxe grecque, entre retour aux Pères et appel de la modernité », Revue des sciences religieuses [En ligne], 89/4 | 2015, mis en ligne le 01 octobre 2017, consulté le 29 avril 2017. URL : http://rsr.revues.org/2790 ; DOI : 10.4000/rsr.2790

Haut de page

Auteur

Christos Filiotis-Vlachavas

Département de Théologie Pastorale et Sociale. Université Aristote de Thessalonique

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page