Navigation – Plan du site

« La lingua mi è calamo d’abile scriba »

I salmi di Agostino Venanzio Reali, esegeta e poeta
Massimo Naro
p. 329-343

Résumés

Quand la poésie se propose comme « récriture » des Écritures, elle devient la mémoire aussi cohérente que créative du « discours humain » de Dieu. De cela le poète italien Agostino Venanzio Reali, personnage aux multiples facettes de chercheur de la Sainte Bible et d’artiste, est un témoin significatif. Il fut d’une part lecteur attentif et fin interprète des psaumes, d’autre part traducteur raffiné des psaumes même : non seulement il traduit en italien les anciennes prières d’Israël mais il les récrit en poèmes lyriques originaux, qui prolongent et enrichissent de psaumes nouveaux le psautier biblique.

Haut de page

Notes de la rédaction

Le lecteur trouvera p. 343 une présentation en français de l’article de M. Naro.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en juillet 2017.

Plan

1. Esegesi poetica
2. Riscrittura meridiana dei salmi
3. Poetica sapienziale
Massimo Naro, « Ma langue est le roseau d’un scribe habile »
Les psaumes d’Agostino Venanzio Reali, exégète et poète

Aperçu du texte

In ogni pagina della Bibbia, nella plurisecolare avventura dell’antico Israele, nella vicenda dei patriarchi e dei profeti, nelle pagine degli evangelisti, Dio si lascia conoscere umanamente dagli uomini. Egli, in verità, si dice con una Parola refrattaria alle sistematiche elucubrazioni dei filosofi. Si dice piuttosto in una Parola-altra, che preferisce riecheggiare nel ritmo rapsodico e nel paradosso, nei merismi e nelle parabole, nell’alleluia dei salmi e persino nelle proteste e nelle rivendicazioni di Giobbe. Questa Parola-altra non può essere pronunciata né tanto meno spiegata. Eppure, il dirsi di Dio si lascia sussurrare e si lascia assorbire nelle esperienze umane più radicali, quella dell’amore e quella del dolore, dell’amicizia e del tradimento, della compassione e della solitudine, della morte e della speranza.

Se la forma del dirsi biblico di Dio ha questa qualità esistenziale, se per dirsi agli uomini Dio deve raccontarsi come la loro storia, come dono della manna e dell...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Massimo Naro, « « La lingua mi è calamo d’abile scriba » », Revue des sciences religieuses, 89/3 | 2015, 329-343.

Référence électronique

Massimo Naro, « « La lingua mi è calamo d’abile scriba » », Revue des sciences religieuses [En ligne], 89/3 | 2015, mis en ligne le 01 juillet 2017, consulté le 26 juin 2017. URL : http://rsr.revues.org/2734 ; DOI : 10.4000/rsr.2734

Haut de page

Auteur

Massimo Naro

Docente di Teologia sistematica. Pontificia Facoltà Teologica di Sicilia (Palermo)

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page