Navigation – Plan du site

La place de l’histoire dans la théologie chrétienne : l’intuition d’Henri de Lubac et le plan de Catholicisme

Emmanuel Decaux
p. 201-220

Résumés

Le plan de Catholicisme : une gageure ? Sans majorer la difficulté, la lecture de plusieurs travaux sur l’œuvre inaugurale d’Henri de Lubac montre qu’il n’est pas aisé d’en saisir toute la signification. Son auteur témoigne lui-même d’un flottement apparent dans la manière d’évoquer les trois caractères du dogme chrétien (social, historique et personnel). En s’appuyant sur des publications postérieures du jésuite, cette étude propose une nouvelle manière de rendre compte de l’agencement tripartite de l’ouvrage. Il s’agit, par là, d’honorer la place essentielle accordée à la question de l’unité ainsi que de repérer les fondations principales pour une intelligence du christianisme.

Haut de page

Dédicace

Au Père Georges Chantraine, s.j. (1932-2010)

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en avril 2017.

Plan

1. Lubac, théologien de l’unité
2. Comment interpréter Catholicisme ?
a. L’apparent morcellement du travail lubacien
b. Les limites d’une interprétation « spatiale » de Catholicisme
c. Les hésitations internes à Catholicisme
3. Vers la reconnaissance du double regard de Catholicisme
a. Catholicisme : une illustration singulière du paradoxe lubacien
b. Balthasar et l’organicité de l’œuvre lubacienne
c. Laurent Villemin : ouverture sur les sens de l’Écriture
d. Philippe Vallin : le Christ au service de l’unité

Aperçu du texte

La vaste œuvre théologique du Père Henri de Lubac (1896-1991) a trouvé dans Catholicisme (1938) un porche inaugural majeur. Cette première publication, pour beaucoup, fut accueillie avec enthousiasme. Balthasar, par exemple, la reçut comme « signe d’une percée pour la pensée catholique ». De nombreuses études se sont ainsi attardées sur ces pages : elles permettent de comprendre plusieurs caractéristiques du mouvement théologique du xxe siècle. D’une certaine manière, nous pourrions donc dire que c’est un livre connu. Le 70e anniversaire de sa parution fut d’ailleurs l’occasion d’une journée d’étude, chaque contribution illustrant le fait que « ce livre inaugure en quelque sorte une manière nouvelle de faire de la théologie ».

Au cours de cette journée, Laurent Villemin posait une question cruciale : « comment tenir ensemble “le caractère à la fois social, historique et intérieur du christianisme” ? » Cette évocation s’appuie sur la désignation des trois parties de Catholicisme, tell...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Emmanuel Decaux, « La place de l’histoire dans la théologie chrétienne : l’intuition d’Henri de Lubac et le plan de Catholicisme », Revue des sciences religieuses, 89/2 | 2015, 201-220.

Référence électronique

Emmanuel Decaux, « La place de l’histoire dans la théologie chrétienne : l’intuition d’Henri de Lubac et le plan de Catholicisme », Revue des sciences religieuses [En ligne], 89/2 | 2015, mis en ligne le 01 avril 2017, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rsr.revues.org/2640 ; DOI : 10.4000/rsr.2640

Haut de page

Auteur

Emmanuel Decaux

Diocèse de Grenoble – Vienne

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page