Navigation – Plan du site
Recensions

Anselm Grün, Une pharmacie spirituelle pour toutes les situations

Paris, Salvator, 2014, 144 p.
Marie-Jo Thiel
p. 125-126
Référence(s) :

Anselm Grün, Une pharmacie spirituelle pour toutes les situations. Traduit de l’allemand par Marie-Lys Wilwerth-Guitard, Paris, Salvator, 2014, 144 p.

Texte intégral

1Comment échapper à des tentations qui nous gâchent l’existence, telles la gloutonnerie, la luxure, la cupidité, la tristesse, la colère, l’acédie, la vaine gloire ou l’orgueil ? C’est bien à ces « pensées profanes » voire ces vices que l’A. veut répondre avec la pharmacopée de la Parole de Dieu ! Il faut dire qu’Anselm Grün n’en est pas à son premier essai. Ce qu’il prêche lors des retraites dans son abbaye bénédictine de Münsterschwarzach ou ailleurs, il le publie régulièrement. Ce qui nous vaut deux voire trois ouvrages par an ! Les éditions Salvator en ont déjà publié 18 depuis 2005 ! Et la guérison ou la pensée positive y tiennent une place de choix.

2Dans le présent ouvrage, l’A. traduit en langage contemporain les pensées d’un moine psychologue, Évagre le Pontique (345-399) dans son traité Antirrhetikon. Sa perspective n’est pas de positiver et de dénier le négatif, mais de laisser venir à soi les pensées négatives pour les mettre à l’épreuve de la Parole de Dieu. L’on aboutit ainsi à des propos pleins de saveur et d’humour !

3Chacun des 8 chapitres est traité (au sens quasi médical) par un protocole similaire : un titre pour l’ensemble du chapitre, puis quelques dérives évocatrices traitées chacune avec un verset biblique et une explication casuiste ! S’il est impossible de résumer un tel propos, je ne peux résister à faire goûter les titres des 8 chapitres en écho aux 8 tentations mentionnées plus haut : 1. « L’homme est-ce qu’il mange » ; 2. « L’amour devient commerce si l’on ne peut inconditionnellement le donner ou le recevoir » ; 3. « N’est pas pauvre celui qui possède peu mais celui qui a besoin de beaucoup » ; 4. « Être triste sans raison c’est avoir une raison d’être triste » ; 5. « Que le courroux te gagne et ton adversaire aura atteint son but : tu es sous son emprise » ; 6. « C’est la paresse qui nous enchaîne aux situations pénibles » ; 7. « La vanité est le plat des sots » ; 8. « Tout orgueil est une défense, la défense d’une place vide ».

4Je laisse le lecteur découvrir comment appliquer cela, comment lutter contre « la barre de chocolat l’après-midi pour assouvir une petite faim », le « il n’y a qu’à moi que cela arrive ! » ou encore ceci : « Mon travail m’ennuie au plus haut point ! » Pas de pharmacie magique, mais une pharmacie spirituelle qui réjouit le cœur ! Pour tout type de lecteur !

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Jo Thiel, « Anselm Grün, Une pharmacie spirituelle pour toutes les situations », Revue des sciences religieuses, 89/1 | 2015, 125-126.

Référence électronique

Marie-Jo Thiel, « Anselm Grün, Une pharmacie spirituelle pour toutes les situations », Revue des sciences religieuses [En ligne], 89/1 | 2015, mis en ligne le 24 janvier 2016, consulté le 22 mai 2017. URL : http://rsr.revues.org/2537

Haut de page

Auteur

Marie-Jo Thiel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page