Navigation – Plan du site
Recensions

Pierre de Bérulle, Œuvres complètes IV. Correspondances

Tome 1, Paris, Éd. du Cerf, 2006
Jean-Pierre Wagner
p. 425-426
Référence(s) :

Pierre de BÉRULLE, Œuvres complètes IV. Correspondances, tome 1, Paris, Éd. du Cerf, 2006, 505 p.

Texte intégral

1Il faut se réjouir de la poursuite de l’édition des Œuvres Complètes du cardinal de Bérulle et saluer particulièrement, maintenant, la publication des volumes de la Correspondance devenue introuvable, l’édition de Jean Dagens étant épuisée depuis longtemps. Michel Dupuy et Blandine Delahaye ont à la fois repris et complété le travail de leur prédécesseur.

2Ce premier volume nous fait suivre les activités du jeune Bérulle avec ses engagements, ses préoccupations et ses voyages, car le fondateur de l’Oratoire, mystique, métaphysicien et apôtre du Verbe incarné, est aussi un homme impliqué dans des actions concrètes qui exigent parfois une grande habileté et des talents de négociateur. C’est indispensable pour obtenir l’arrivée de carmélites espagnoles en France, c’est indispensable pour faire approuver par Rome sa conception du futur Oratoire et sa place au sein de l’Église de France, c’est indispensable pour organiser la nouvelle fondation dans ses diverses implantations.

3Telle est la tonalité majeure des lettres échangées avec des grands noms de la spiritualité, de l’Église et du Royaume. Certes, les pages de théologie spirituelle sont rares, mais il nous est donné de découvrir la figure d’un homme fort occupé. Le « cercle Acarie » tient une place de choix, beaucoup de lettres sont échangées entre Bérulle et sa cousine Barbe Acarie. Il y est question de mystique et du renouveau du catholicisme, mais plus encore des négociations à mener avec l’Espagne pour faire venir en France des carmélites. Bérulle va en Espagne et Madame Acarie l’encourage et ne manque pas de lui rappeler les critères du choix des « élues ». À Bérulle qui se trouve à Valladolid, elle écrit : « Au nom de Notre Seigneur Jésus-Christ faites choix d’esprits où reluise cette vertu de charité qui n’est jamais sans la vraie lumière des cœurs cordiaux et pleins d’amours, des âmes grandement compatissantes aux besoins de leur prochain » (Lettre 24, p. 87).

4Les lettres relatives à l’Oratoire sont fort nombreuses. La Bulle d’institution de l’Oratoire fut publiée le 7 mai 1613 par le pape Paul V en réponse à la supplique de Marie de Médicis du 19 août 1611. Bérulle a défendu, avec ténacité, les grands axes de sa fondation. Il le fait grâce à la présence à Rome du très dévoué Nicolas de Soulfour qui fait figure d’avocat (lettres échangées entre 1611 et 1613 : n° 68, 69, 73, 76, 78, 80, 82, 86, 87, 89…). Il est intéressant de noter la manière dont Bérulle signe ses lettres, il passera alors du simple « de Bérulle » à « Pierre de Bérulle prêtre de l’Oratoire de Jésus ».

5Mais il est aussi permis de trouver, parfois, de discrètes annonces de thèmes spirituels développés ailleurs. La lettre 176, adressée à Claude Bertin, supérieur des prêtres de l’Oratoire de Nancy, comporte des recommandations bien marquées par le christocentrisme et la spiritualité de l’abnégation : « Ce qui me reste à vous dire est que vous portez la croix de Jésus en travaillant à ses œuvres ; qu’il faut beaucoup de retraite, d’humilité, d’abnégation pour porter la croix du Fils de Dieu. Nous ne sommes dignes que de la croix du bon larron au plus ; mais c’est grâce et miséricorde particulière que d’être participant de celle du Fils de Dieu » (p. 428). La lettre 189 à Pierre Coton évoque la figure de sainte Madeleine : « Je prise comme je dois l’occupation charitable de Marthe, mais j’honore beaucoup plus Madeleine solitaire et adhérente à Jésus et lorsqu’il est en terre et lorsqu’il est au ciel. Oh ! Que cette âme me semble grande ! Que je souhaiterais savoir quelque chose de sa vie !… » (p. 453). Figure admirée de Madeleine à qui sera consacrée, plus tard, la fameuse Elévation sur sainte Madeleine destinée à Henriette de France vivant bien des épreuves en Angleterre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Wagner, « Pierre de Bérulle, Œuvres complètes IV. Correspondances », Revue des sciences religieuses, 81/3 | 2007, 425-426.

Référence électronique

Jean-Pierre Wagner, « Pierre de Bérulle, Œuvres complètes IV. Correspondances », Revue des sciences religieuses [En ligne], 81/3 | 2007, mis en ligne le 07 décembre 2015, consulté le 20 août 2017. URL : http://rsr.revues.org/2433

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Wagner

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page