Navigation – Plan du site
Recensions

Paul Ricœur, Écrits et conférences 2. Herméneutique, textes rassemblés et annotés par Daniel Frey et Nicola Stricker, présentation par Daniel Frey

Paris, Éditions du Seuil, « La couleur des idées », 2010, 310 pages.
René Heyer
Référence(s) :

Paul Ricœur, Écrits et conférences 2. Herméneutique, textes rassemblés et annotés par Daniel Frey et Nicola Stricker, présentation par Daniel Frey, Paris, Éditions du Seuil, « La couleur des idées », 2010, 310 pages.

Texte intégral

1Le legs par Paul Ricœur de sa bibliothèque de travail personnelle et de ses archives à la bibliothèque de la Faculté libre de théologie protestante de Paris a permis la constitution d’un Fonds Ricœur dont l’une des tâches est de présenter au public des textes devenus introuvables ou qui sont restés inaccessibles en français. Le site internet www.fondsricœur.fr répond à cette fin, de même que la collection « Écrits et conférences », aux Éditions du Seuil. Un premier volume a paru « autour de la psychanalyse » en 2008. Voici le deuxième, deux ans après, sur l’herméneutique.

2Le volume s’ouvre sur un cycle de quatre conférences sur « Le problème de l’herméneutique », prononcées à Florence en mai 1988 et publiées après la mort de Ricœur en traduction italienne ; il se clôt de même sur un texte, « Mythes du salut et raison », qui n’était connu jusque là que dans la version italienne de 1990. Ces textes sont inédits en français. Outre ces nouveautés, l’intérêt d’ensemble du volume tient au fait que les textes présentés sont souvent des reprises, en conférences orales, des ouvrages marquants de Ricœur sur l’herméneutique, tels Le Conflit des interprétations, Du texte à l’action ou Soi-même comme un autre ; le philosophe explicite volontiers, à l’occasion, le sens qu’il voit à son parcours et à ses bifurcations. On dispose ainsi d’une sorte de condensé de l’approche herméneutique de l’auteur, entre phénoménologie, questions logiques et philosophie du langage religieux. Signalons, pour cette dernière orientation, la republication de l’importante contribution de Ricœur à l’ouvrage collectif des Facultés universitaires Saint-Louis de Bruxelles sur La Révélation (avec Levinas, Haulotte, Cornélis et Geffré), ouvrage qui avait marqué les esprits lors de sa parution en 1977. Le théologien se replongera avec intérêt dans cette « science de l’interprétation » à laquelle Ricœur a donné une inflexion décisive. Mais, les textes ici présentés le rappellent, Ricœur ne s’est jamais laissé enfermer dans le tout-interprétatif. C’est ainsi que « l’excès du mal » ou « l’énigme du mal » nous place devant l’aporie de la volonté mauvaise ; celle-ci, entre faillibilité et mal fait, ne se donne pas ouvertement à l’observation. Elle peut seulement être postulée ou inférée, et c’est alors qu’elle se manifeste à travers des symboles livrés à l’interprétation. De ce point de vue en revanche, le théologien non moins que le philosophe ne peut faire l’économie de l’herméneutique face à des expressions telles que la « tache » d’une souillure, le « fardeau » du péché, la « morsure » de la culpabilité.

3Un autre lien à l’herméneutique intéressera le moraliste. On se souvient que Ricœur distingue l’éthique et la morale. L’éthique comme souhait, sur le mode optatif, vise certes le bien. Mais le souhait de bien vivre s’incarne dans des modèles de vie bonne variés et somme toute chacun respectable. Mais l’éthique ne serait pas l’éthique sans le lien à la morale qui tranche de façon normative en fonction, dit Ricœur, de la violence, c’est-à-dire du mal qui résulte des actions. La norme, l’obligation, prétend faire barrage à la violence, l’interprétation des règles devant déboucher cette fois sur leur application.

4Les éditeurs de ce deuxième volume des « Écrits et conférences » Daniel Frey (notre collègue de la Faculté de théologie protestante) et Nicola Stricker ont pourvu la publication de notes abondantes. Mais le lecteur devra s’astreindre en l’occurrence à quelque gymnastique pour passer du corps du texte de Ricœur aux notes de bas de page sur Ricœur. Il eût été plus expédient d’utiliser un double système de notes, comme on fait habituellement dans les éditions critiques. Il est vrai aussi que, une fois suffisamment entraîné, le lecteur se réjouit que les éditeurs l’aident à replacer constamment les thèmes traités dans la perspective d’ensemble de l’œuvre. C’est ainsi une véritable introduction à la lecture de Ricœur qui est proposée au public souhaitant le découvrir ou le redécouvrir.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

René Heyer, « Paul Ricœur, Écrits et conférences 2. Herméneutique, textes rassemblés et annotés par Daniel Frey et Nicola Stricker, présentation par Daniel Frey », Revue des sciences religieuses [En ligne], 84/4 | 2010, mis en ligne le 03 décembre 2015, consulté le 25 mai 2017. URL : http://rsr.revues.org/2403

Haut de page

Auteur

René Heyer

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page