Navigation – Plan du site
Recensions
82.221

Jean Rigal, L’Église à l’épreuve de ce temps

Paris, Éd. du Cerf, 2007,Théologies, 149 p.
Marcel Metzger
p. 287-288
Référence(s) :

Paris, Éd. du Cerf, 2007,Théologies, 149 p.

Texte intégral

1Cet essai de théologie pastorale peut être résumé dans ces deux extraits (p. 122) : « Ce qui est en crise dans l’Église - sans nier l’importance des problèmes institutionnels - c’est la capacité à faire retentir l’Évangile. Dans une société ébranlée par une mutation culturelle radicale, l’Église elle-même ébranlée a comme perdu plusieurs de ses ’marques’ traditionnelles. » Et : « Oui, l’Église a un avenir. Cette affirmation repose d’abord sur un acte de foi. La communauté ecclésiale ne tient pas sa raison d’être et sa vigueur, essentiellement, de ceux qui la composent mais de Celui qui la fonde, le Christ(Matthieu 18,20) ».

2Reprenant la plume inlassablement et courageusement, notre collègue de Toulouse assure une sorte de ministère prophétique pour interpréter les signes des temps et ouvrir des perspectives adaptées pour la pastorale et la mission, comme l’exprimaient déjà les titres de plusieurs de ses ouvrages précédents : L’Eglise, obstacle et chemin vers Dieu (1983), L’Eglise en chantier (1994), Horizons nouveaux pour l’Eglise (1999), L’Eglise en quête d’avenir (2003). Le titre de cette nouvelle publication attire l’attention sur la tension éprouvante que subit l’Église dans sa confrontation avec les mutations de nos sociétés et l’émergence de nouveaux comportements. Il s’agit bien de l’Église catholique, dans le contexte européen et surtout français. Les tensions repérées concernent le fait communautaire et les tentations du repli sécuritaire (chap. 1) ainsi que la gouvernance dans l’Église et les tensions entre monarchie et collégialité, à différents niveaux (chap. 2). J. Rigal aborde ensuite les « points chauds » de la crise catholique, qui provoquent les crispations de l’autorité devant les ouvertures réclamées par les acteurs de la pastorale : la crise des ordinations presbytérales, le ministère de l’onction des malades, l’accueil des divorcés remariés. Dans son chapitre 4, il soumet les formes de la nouvelle évangélisation à une analyse critique, pour en faire apercevoir les apports et les limites. Le dernier chapitre invite à faire le passage « d’une Église puissante à une Église fragile, d’une Église rivale à une Église partenaire, d’une Église englobante à une Église de la rencontre, d’une Église du nombre à une Église du signe » (p. 125). L’avenir est à ce prix.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marcel Metzger, « Jean Rigal, L’Église à l’épreuve de ce temps », Revue des sciences religieuses, 82/2 | 2008, 287-288.

Référence électronique

Marcel Metzger, « Jean Rigal, L’Église à l’épreuve de ce temps », Revue des sciences religieuses [En ligne], 82/2 | 2008, document 82.221, mis en ligne le 10 novembre 2015, consulté le 20 août 2017. URL : http://rsr.revues.org/2221

Haut de page

Auteur

Marcel Metzger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page