Navigation – Plan du site
Recensions

Wayne Morris, Theology without Words. Theology in the Deaf Community

Aldershot, Ashgate, 2008, XVI-180 pages (collection Explorations in Practical, Pastoral and Empirical Theology)
Anne Bamberg
p. 159-160
Référence(s) :

Wayne Morris, Theology without Words. Theology in the Deaf Community, Aldershot, Ashgate, 2008, XVI-180 pages (collection Explorations in Practical, Pastoral and Empirical Theology).

Texte intégral

1Wayne Morris, de l’Université de Chester en Grande-Bretagne, nous fait partager son parcours de découverte et d’analyse d’une théologie qui se passe des mots écrits et parlés : la théologie de la communauté sourde qui communique en langue des signes. À travers l’évaluation de questionnaires et d’interviews de personnes sourdes, issues pour moitié de la communauté sourde de Birmingham, l’A. montre que ces langues permettent bien d’exprimer les concepts théologiques sans avoir recours à l’écriture ou à la parole. La théologie qui se développe dans la communauté sourde ne repose pas principalement sur le texte écrit mais n’en est pas moins riche et permet d’alimenter un débat théologique créatif et une profonde spiritualité.

2Cette théologie originale fait un usage limité du livre et peut être rapprochée de la théologie élaborée dans des cultures orales non littéraires. Théologie narrative tout en étant contextuelle, sa compréhension de Dieu n’est cependant pas aussi politique que dans la théologie de la libération ou dans la théologie féministe. Les explorations en théologie pratique et empirique de l’A. ne relèvent pas d’accent particulier sur une théologie de la libération des Sourds ou sur la représentation de Dieu comme Sourd. Elles font découvrir une théologie essentiellement christocentrique chérissant l’idée que Jésus comprend les Sourds et sait communiquer avec eux. Elles montrent bien qu’il s’agit d’une théologie ancrée dans le débat et les expériences dans la communauté sourde. Il s’agit d’une théologie qui valorise la communauté et les relations humaines, une théologie de la vue, de l’espace, du toucher et de la relation, une théologie qui émerge de la vie, cherche et désire la VIE en abondance (Jn 10,10) [p. 157].

3Il est souhaitable que la lecture de ces résultats de recherches puisse inspirer des recherches similaires dans d’autres contextes confessionnels et dans des communautés sourdes pratiquant d’autres langues des signes. L’ouvrage comporte aussi une importante et intéressante bibliographie qui se limite cependant au monde anglophone mais qui pourra aisément être élargie à travers la consultation de la bibliographie internationale élaborée à l’Université de Hambourg < http ://www.sign-lang.uni-hamburg.de/bibweb/ >.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anne Bamberg, « Wayne Morris, Theology without Words. Theology in the Deaf Community », Revue des sciences religieuses, 85/1 | 2011, 159-160.

Référence électronique

Anne Bamberg, « Wayne Morris, Theology without Words. Theology in the Deaf Community », Revue des sciences religieuses [En ligne], 85/1 | 2011, mis en ligne le 01 octobre 2015, consulté le 22 novembre 2017. URL : http://rsr.revues.org/1995

Haut de page

Auteur

Anne Bamberg

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page