Navigation – Plan du site
Recensions

Hady Mahfouz, La fonction littéraire et théologique de Lc 3,1-20 dans Luc - Actes

Kaslik (Liban), Université Saint-Esprit de Kaslik. Faculté pontificale de théologie 11, 2003, 486 p.
Daniel Gerber
p. 276
Référence(s) :

Hady MAHFOUZ, La fonction littéraire et théologique de Lc 3,1-20 dans Luc- Actes, Kaslik (Liban), Université Saint-Esprit de Kaslik. Faculté pontificale de théologie 11, 2003, 486 p.

Texte intégral

1Cette étude est une version légèrement modifiée d’une thèse préparée sous la direction du professeur Robert O’Toole et soutenue en 2002 à l’Institut Biblique Pontifical de Rome. Elle entend démontrer le rôle programmatique de l’unité consacrée au ministère actif de Jean Baptiste et s’emploie pour ce faire à évaluer les liens tissés entre Lc 3,1-20 et l’ensemble de l’œuvre à Théophile, tant au niveau des techniques utilisées que des thèmes abordés.

2Après avoir brièvement situé l’enquête par rapport à quelques travaux majeurs et justifié la structure interne proposée pour le passage retenu – quatre temps alliant deux éléments qui s’interprètent l’un l’autre (v. 1-2.19-20 ; v. 3.4-6 ; v. 7-9.10-14 ; v. 15-17.18) –, l’auteur consacre l’essentiel de son travail à l’analyse détaillée de chacune des sous-unités ainsi délimitées. Son attention se porte pour finir sur le parallélisme qui lie Jean à Jésus et aux apôtres puis sur la manière dont Lc 3,1-20 anticipe l’emploi de l’Ancien Testament en Luc-Actes.

3Le projet retenu s’inscrit dans le courant des approches de Luc-Actes soucieuses d’établir de quelle manière il est donné au lecteur de repérer l’unité d’ensemble. À ce titre, il complète utilement les nombreuses pistes explorées, entre autres, lors du 47e Colloquium Biblicum Lovaniense et publiées par Joseph Verheyden (éd.), The Unity of Luke-Acts, Leuven, University Press (BEThL 142), 1999. Bien informée, cette lecture de Lc 3,1-20 confirme la fonction préparatoire d’un texte dont malheureusement seuls les objectifs les plus certains – la continuité du plan salvifique de Dieu, la supériorité de Jésus et le fait pour Jean de représenter l’Ancien Testament – ont été spécialement pointés. Ces premiers résultats encouragent toutefois à sonder plus avant un épisode dont la composition réfléchie est l’indice d’intentions subtiles.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Daniel Gerber, « Hady Mahfouz, La fonction littéraire et théologique de Lc 3,1-20 dans Luc - Actes », Revue des sciences religieuses, 80/2 | 2006, 276.

Référence électronique

Daniel Gerber, « Hady Mahfouz, La fonction littéraire et théologique de Lc 3,1-20 dans Luc - Actes », Revue des sciences religieuses [En ligne], 80/2 | 2006, mis en ligne le 11 août 2015, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://rsr.revues.org/1920

Haut de page

Auteur

Daniel Gerber

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page