Navigation – Plan du site
Présentation d’ouvrages

Albert Chapelle, Herméneutique

Éditions Lessius, Bruxelles 2010
Philippe Capelle-Dumont
p. 91-92
Référence(s) :

Albert Chapelle, Herméneutique, Éditions Lessius, Bruxelles 2010

Texte intégral

1C’est une excellente idée qu’ont eue certains anciens élèves du R.P. Albert Chapelle sj, ancien professeur à l’Institut d’Études théologiques de Bruxelles, disparu en 2003, de rassembler les éléments d’un cours qu’il dispensa en 1972 sur l’herméneutique. L’ambition du propos est d’emblée déclarée théologique, non point d’abord pour y entendre ce que l’herméneutique fait à la théologie mais, inversement et essentiellement, comme ce que fait la théologie à l’herméneutique. Le propos, énergique et insistant, cherche résolument à prévenir contre les risques non fictifs de la régionalisation chrétienne d’une herméneutique générale. Le découplage opéré par Schleiermacher entre l’objectivation textuelle et la subjectivité interprétative, entre l’Écriture et la loi générale de l’interprétation, constitue le premier jalon d’une relecture qui loin de mettre en cause la performance de la subjectivité, veut en rapatrier le statut moderne dans l’inspiration ignacienne des Exercices spirituels. On ne s’en étonnera que superficiellement. Autonome mais point autosuffisante, la subjectivité est créatrice relativement à l’accueil du don de Dieu : telle est la thèse directrice plaidant pour un nécessaire ancrage dans le destin réel d’une « faille originelle » de la liberté (p.52) et du « broiement de l’homme » (p.55). Contre une herméneutique maintenue dans l’extériorité vis-à-vis de la foi et accordée à l’idée d’une positivité historiciste, ainsi indifférente à une ontologie du sujet défaillant révélée par l’Histoire sainte, il faut opérer, demande le Père Chapelle, une « conversion de l’esprit » dans un « pèlerinage de la foi » (64-65). L’auteur plaide conséquemment pour une réappropriation herméneutique des « Quatre sens de l’Écriture » dont le Père de Lubac l’avait magistralement instruit, et en faveur du primat de l’expérience mystique dans l’habilitation de l’Écriture biblique : il manifeste ainsi son inquiétude intellectuelle qui concerne le statut de l’exégèse, à ses yeux trop peu spirituelle et trop rationnelle. Si son avertissement garde aujourd’hui tout son poids pédagogique en dépit du long chemin parcouru depuis les années 1970 par la recherche exégétique et son lien avec la théologie, l’ouvrage qu’il commande ne saurait assurément être lu comme une introduction systématique à l’histoire et à l’ensemble des questions posées par l’herméneutique philosophique. Le fait que des noms comme Dilthey, Humboldt et Gadamer n’y apparaissent que peu, et que l’interlocuteur Ricœur soit surtout celui de la célèbre « Préface » au Jésus de Bultmann, en forme quelque indice. Avec des accents qui rappellent à maints égards le parti de H. Urs Balthasar contre K. Rahner, le Père Chapelle entend mettre en valeur la dimension « englobante » (p. 68) de la réalité chrétienne qui ne souffre aucune autre précédence ni aucune autre conditionnalité que celles de Dieu même se communiquant. Si le vocabulaire de l’« englobement » – sollicité ici en alternative au penchant à la régionalisation herméneutique de la foi chrétienne – n’est sans doute pas le plus adéquat, il renvoie non moins nécessairement à une instance de jugement théologique qui réclame ses droits puisés dans l’irréversibilité d’un salut. Comme la théologie seule peut le dire, certes de façon non exclusive mais systématiquement : le salut forme l’essence de la Révélation et la Révélation constitue communautairement et ecclésialement des sujets en croissance spirituelle. Le travail herméneutique ne saurait en effet s’abstraire d’une mémoire fondatrice et salvatrice – coextensive au surgissement du matériau biblique, mais cependant non totalisante – que le sujet doit comprendre comme ce qui le comprend.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Capelle-Dumont, « Albert Chapelle, Herméneutique », Revue des sciences religieuses, 86/1 | 2012, 91-92.

Référence électronique

Philippe Capelle-Dumont, « Albert Chapelle, Herméneutique », Revue des sciences religieuses [En ligne], 86/1 | 2012, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 25 mars 2017. URL : http://rsr.revues.org/1626

Haut de page

Auteur

Philippe Capelle-Dumont

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page