Navigation – Plan du site
Recensions

Amaury Begasse de Dhaem, Théologie de la filiation et universalité du salut. L’anthropologie théologique de Joseph Wresinski

Paris, Cerf, coll. « Cogitatio Fidei » n° 277, 2011, 628 p.
Marc Feix
p. 374-376
Référence(s) :

Amaury Begasse de Dhaem, Théologie de la filiation et universalité du salut. L’anthropologie théologique de Joseph Wresinski, Préface de Michel Fédou, Paris, Cerf, coll. » Cogitatio Fidei » n° 277, 2011, 628 p.

Texte intégral

1Voilà livrée une véritable somme ! Amaury Begasse de Dhaem a produit un travail colossal sur les différents documents mis à disposition par le Centre International Joseph Wresinski : œuvres publiées (livres, articles et éditoriaux), inédits (conférences publiques, homélies, méditations, prières, haltes spirituelles, etc.). Si différents articles avaient exploré la dimension évangélisatrice et la perspective christologique de Joseph Wresinski et si trois colloques s’intéressaient à sa dimension théologique ou spirituelle, l’originalité du présent ouvrage est de proposer une étude approfondie de sa théologie dogmatique. Joseph Wresinski n’apparaît pas comme un auteur-théologien, mais il fut réellement un théologien. Fruit d’un travail de thèse, sous la direction de Michel Fédou, l’auteur propose ainsi une « synthèse reconstruite » de la théologie dogmatique de Joseph Wresinski. Elle ne se présente pas en tant que telle, elle travaille l’ensemble des œuvres analysées. Ce travail de première main sur les sources est structuré en quatre grandes parties, chacune s’achevant par une conclusion.

2Dans une première partie l’auteur esquisse un portrait théologique de Joseph Wresinski (quelques 130 pages tout de même), itinéraire depuis l’enfance jusqu’à la maturité en passant par les différentes étapes de la formation, qui déterminent largement un style théologique à la croisée des savoirs. Vision de l’homme et vision sur Dieu vont ici de pair et permettent de poser une identité au-delà de la seule identification au Christ. On voit déjà poindre ce qui sera le centre de la thèse, à savoir la théologie de la filiation (deuxième partie) et l’universalité du salut (troisième partie).

3Pour ce qui concerne la théologie de la filiation, « La “théologie de l’homme, fils de Dieu” […] est le fruit de la rencontre de l’expérience humaine de vie dans la misère et d’une lecture des Écritures à la lumière du Christ ressuscité, Fils unique de Dieu fait en Jésus chair de misère, siégeant pour l’éternité à la droite du Père, en son humanité glorifiée “par laquelle il s’est uni lui-même, en quelque manière, à tout homme” passé, présent et à venir » (p. 341). De l’incarnation à l’ascension, de l’abaissement (kénose) à l’élévation, ce double mouvement marque la « théologie de la filiation » de Joseph Wresinski et pose, « comme son corrélat nécessaire » (p. 515), la question de l’universalité du salut.

4« Si tout homme est toujours déjà fils de Dieu, habité par la présence divine à l’œuvre en lui, on devine l’universalité immédiate et opérante de l’agir salvifique… C’est […] la rencontre de l’expérience de vie des plus pauvres et du mystère du Christ, dévoilé dans les Écritures, qui conduit la réflexion sotériologique du fondateur d’ATD Quart Monde… Il y a tout d’abord le chemin qui va de l’expérience de la misère au Christ des évangiles. La vie dans la grande pauvreté révèle, d’une manière très paulinienne, l’ampleur de l’universalité du péché du monde, qui, en brisant l’unité filiale et fraternelle du corps de l’humanité, créé à l’image et à la ressemblance de Dieu, ne laisse personne indemne : ni ceux qui la créent, ni ceux qui la tolèrent, ni ceux même qui la subissent et en portent le poids de déchéance le plus lourd » (p. 515).

5Enfin, dans une quatrième partie, l’auteur peut alors faire œuvre critique des trois précédentes. La question du savoir et du partage des savoirs conduit Joseph Wresinski à envisager une théologie narrative de l’expérience, selon Amaury Begasse de Dhaem : « elle cherche à conduire à une contemplation en action de l’infiniment grand dans l’infiniment petit. Son point de vue n’est pas philosophique, mais rigoureusement théologique : en dépit d’apparences parfois trompeuses, il ne va pas, dans une dialectique ascendante, de la kénose à la plénitude, de l’obscurité à la lumière, du manque à ce qui le comble, mais de la gloire à la Croix, du Mystère pascal dans la totalité des trois jours aux mystères de la vie du Christ, de l’humanité glorifiée au sein de la Trinité à l’humanité bafouée de Bethléem à Jérusalem, saisissant le visible dans l’invisible pour rendre possible et gros d’espérance l’humble et parfois lourd chemin de l’existence quotidienne » (p. 594). Cela justifie le sous-titre de l’ouvrage : L’anthropologie théologique de Joseph Wresinski.

6Dans sa conclusion générale, complétée par une bibliographie raisonnée, Amaury Begasse de Dhaem indique plusieurs axes de recherche possibles dans l’avenir. Nul doute que l’option préférentielle pour les pauvres trouvera sa place dans le débat à poursuivre avec les théologies de la libération et avec la doctrine sociale chrétienne elle-même : il serait intéressant de considérer en effet comment Joseph Wresinski articule justice et charité. Un regret au terme de ce parcours : l’absence d’une table thématique et onomastique, ainsi que de quelques annexes avec l’un ou l’autre texte de Joseph Wresinski (on pense à celui sur l’Ascension par exemple ou celui sur le triduum pascal) qui auraient permis de lire dans le texte et de voir le travail d’interprétation à l’œuvre de l’auteur et de son lecteur autorisé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marc Feix, « Amaury Begasse de Dhaem, Théologie de la filiation et universalité du salut. L’anthropologie théologique de Joseph Wresinski », Revue des sciences religieuses, 86/3 | 2012, 374-376.

Référence électronique

Marc Feix, « Amaury Begasse de Dhaem, Théologie de la filiation et universalité du salut. L’anthropologie théologique de Joseph Wresinski », Revue des sciences religieuses [En ligne], 86/3 | 2012, mis en ligne le 15 juillet 2014, consulté le 22 mai 2017. URL : http://rsr.revues.org/1536

Haut de page

Auteur

Marc Feix

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page