Navigation – Plan du site
Recensions

Eberhard Bons et Thierry Legrand (dir.), Le monothéisme biblique. Évolution, contextes et perspectives

Paris, Cerf, coll. « Lectio divina, 244 », 2011, 465 p.
Bertrand PINÇON
p. 237-238
Référence(s) :

Eberhard Bons et Thierry Legrand (dir.), Le monothéisme biblique. Évolution, contextes et perspectives, Paris, Cerf, coll. « Lectio divina, 244 », 2011, 465 p.

Texte intégral

1Cette monographie est le fruit d’un travail mené sur plusieurs années par des spécialistes en sciences bibliques, en histoire des religions et en sciences humaines, autour d’une équipe de recherche de l’Université de Strasbourg. Le sujet du monothéisme biblique a été suggéré par les récentes fouilles archéologiques qui ont modifié nos connaissances en la matière. Les résultats de ces recherches font remonter plus tard dans le temps, à la période exilique et post-exilique, le passage de la religion d’Israël du polythéisme au monothéisme. Après avoir posé les termes du débat (monothéisme, hénothéisme, monolâtrie), le sujet est abordé par le menue, à travers plusieurs contributions couvrant des grandes parties des deux testaments. Le lecteur appréciera notamment les sondages faits principalement dans le Pentateuque et les autres écrits. En revanche, rien n’est dit étonnamment du corpus prophétique ! Pour le Nouveau Testament, les analyses portent essentiellement sur les évangiles, les Actes et une lettre de Paul (1 Co). Une fois honorées ces lectures bibliques, le dossier n’est pas clos. Le lecteur observera rapidement que le champ des contributions dépasse largement le cadre suggéré par le titre. Le sujet du monothéisme est également exploré dans d’autres textes de la littérature proche-orientale. La seconde moitié du livre (à partir de la p. 275) traite de la question dans des textes de la littérature non biblique : que ce soient des écrits apocryphes, rabbiniques ou de la littérature gréco-romaine. Elle s’achève en forme de synthèse et d’ouverture sur des prolongements théologiques sur la révélation pascale du Dieu d’Israël insistant sur l’originalité trinitaire du christianisme par rapport au Judaïsme et l’Islam. Cette ouverture est pertinente car elle montre que le sujet dépasse le strict domaine de la science biblique et ouvre à des questions théologiques contemporaines, telle celle, cruciale, du dialogue interreligieux. Ainsi le résume bien, en finale, la contribution de M. Deneken : « Si le Dieu de Jésus est aussi le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, il est donc, également, nécessairement, le Dieu de tous les hommes. Dans le dialogue interreligieux, l’enjeu consiste donc pour les chrétiens, de savoir si le Dieu d’Israël peut être accueilli comme le Dieu de Jésus-Christ par les monothéismes juifs et musulmans » (p. 454). Mais cela est une autre question.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bertrand PINÇON, « Eberhard Bons et Thierry Legrand (dir.), Le monothéisme biblique. Évolution, contextes et perspectives », Revue des sciences religieuses, 86/2 | 2012, 237-238.

Référence électronique

Bertrand PINÇON, « Eberhard Bons et Thierry Legrand (dir.), Le monothéisme biblique. Évolution, contextes et perspectives », Revue des sciences religieuses [En ligne], 86/2 | 2012, mis en ligne le 15 avril 2014, consulté le 22 juillet 2017. URL : http://rsr.revues.org/1481

Haut de page

Auteur

Bertrand PINÇON

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page