Navigation – Plan du site
Recensions

René Tabard, La vie avec les morts. Expériences humaines et foi chrétienne

Paris, DDB, « Théologie à l’université », 2010
Gabriel Tchonang
p. 532-533
Référence(s) :

René Tabard, La vie avec les morts. Expériences humaines et foi chrétienne, Paris, DDB, « Théologie à l’université » 2010, 301 p.

Texte intégral

1L’auteur, prêtre et ancien missionnaire, a séjourné 25 ans en Afrique. Il livre ici, sur la base de vingt récits analysés, ses réflexions théologiques sur le phénomène du retour des morts, visiblement très courant dans le contexte culturel des peuples kongo qu’il étudie. Il tente d’analyser les représentations de la vie et de la mort que révèlent les apparitions des morts, dans un rapprochement avec la théologie chrétienne de la vie dans l’au-delà. Son étude comparative qui met en parallèle les apparitions du Christ dans le Nouveau Testament et les récits d’apparitions des morts au Congo-Brazzaville, est précédée d’un rappel érudit de la thanatologie et de l’eschatologie des civilisations antiques : mésopotamienne, égyptienne, grecque et romaine, ainsi que d’un aperçu vétérotestamentaire sur la mort et l’au-delà dans son évolution. Les récits colligés et analysés par l’auteur se limitent aux témoignages des vivants racontant l’apparition des morts, excluant tout récit de rêves ou de personnes semi-éveillées. Ce critère donne à son étude une orientation nouvelle dans l’étude de la question et façonne son originalité. Il lui permet d’établir une comparaison adéquate avec les récits des apparitions dans les Évangiles.

2Si l’auteur établit des similitudes dans le scénario et le contexte entre les apparitions du Christ dans les Évangiles et le retour des morts dans la culture kongo, il n’hésite pas à mettre en lumière les ruptures et les dissemblances tenaces entre les deux modes de représentations, notamment dans le mouvement, l’espace et le temps des apparitions, ainsi que dans la physionomie du revenant et des conséquences sur le témoin. Malgré ces ruptures et ces brisures, l’auteur conclut que Jésus était bien un revenant comme peut l’affirmer la culture kongo. L’auteur achève son ouvrage en traitant des relations entre les morts et les vivants et en faisant quelques brèves considérations sur l’eschatologie chrétienne.

3L’ouvrage de René Tabard est à notre connaissance l’une des œuvres majeures consacrées à l’étude du phénomène du retour des morts. S’il est naturellement pertinent pour l’Afrique qui constitue le terreau de ses analyses, il l’est peut-être plus encore pour un contexte occidental en pleine quête de sens, désorienté par un sécularisme avancé, qui s’interroge avec angoisse sur la vie après la mort et les relations qu’entretiennent les vivants et les défunts, sur fond de réceptivité et de perméabilité aux théories et philosophies des religiosités orientales. La patience de l’enquête, la puissance de l’analyse, la force des arguments et l’orientation comparative de l’étude inscrivent définitivement l’ouvrage dans la catégorie des ouvrages de référence.

4L’on peut tout de même déplorer le fait que les critères d’investigation et d’analyse n’aient point tenu compte d’autres formes d’apparitions et de manifestations des défunts, et que le paradigme du Congo Brazzaville soit si facilement généralisé, sans aucune nuance, au reste de l’Afrique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gabriel Tchonang, « René Tabard, La vie avec les morts. Expériences humaines et foi chrétienne », Revue des sciences religieuses, 86/4 | 2012, 532-533.

Référence électronique

Gabriel Tchonang, « René Tabard, La vie avec les morts. Expériences humaines et foi chrétienne », Revue des sciences religieuses [En ligne], 86/4 | 2012, mis en ligne le 15 octobre 2014, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://rsr.revues.org/1435

Haut de page

Auteur

Gabriel Tchonang

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page