Navigation – Plan du site
Recensions

Perrine Galland, Fernand Hallyn (†), Carlos Lévy et Wim Verbaal (éds.), Quintilien ancien et moderne

coll. Latinitates, Culture et littérature latine à travers les siècles, Brepols, Turnhout, 2010
Françoise Vinel
p. 527-528
Référence(s) :

Perrine Galland, Fernand Hallyn, Carlos Lévy et Wim Verbaal (éds.), Quintilien ancien et moderne, coll. Latinitates, Culture et littérature latine à travers les siècles, Brepols, Turnhout, 2010, 576 p.

Texte intégral

1Issu d’un colloque organisé à l’université de Gand en 2009, ce volume d’études a l’ambition de rendre compte de l’influence toujours renouvelée de Quintilien et de son Institution oratoire, de l’Antiquité à l’âge classique. C’est dire d’abord l’importance de la circulation de l’œuvre, sous une forme longtemps partielle, puisque L. Hermand Schebat rappelle que le texte complet de l’Institution oratoire a été redécouvert au cours du concile de Constance (p.191) Regroupées en trois sections, dont la première porte davantage sur les sources de Quintilien (avec des pages précieuses de C. Lévy sur Quintilien lecteur de Cicéron), les contributions, très spécialisées sur un auteur ou une thématique, suivent un ordre chronologique, et à terme c’est plutôt la diversité des lieux de réception de Quintilien qui est manifeste. On peut regretter qu’aucune place ne soit faite aux Pères latins et surtout Augustin et, par exemple, ses réflexions sur le style au livre IV de son traité sur La doctrine chrétienne (W. Verbaal est cependant amené à mentionner Augustin et Tyconius dans son article : « Teste Quintiliano. Jean de Salisbury et Quintilien : un exemple de la crise des autorités au xiie siècle », p. 155-170) – il y a là comme un chaînon manquant des études sur la postérité de Quintilien. Aucun index ne complète le volume, ce qui est dommage, aucune indication non plus sur les auteurs des articles.

2Mais la richesse du volume est indéniable : postérité durable de Quintilien, c’est évidemment un des aspects de la démonstration opérée dans ce parcours diachronique, mais aussi son rôle d’autorité dans des contextes et par des auteurs, poètes, philosophes et théologiens les plus variés – une utilisation, aurait-on envie de dire, à sens et à contresens de l’Institution oratoire. On s’arrêtera ici à deux articles, à deux facettes de cette influence dans la production littéraire occidentale. L. Hermand-Schebat, s’intéressant à « Pétrarque et Quintilien » (p. 191-206), suit dans l’œuvre du poète les traces de l’influence de Quintilien mais surtout l’expression créative de son admiration pour le maître : lors de sa lecture, en 1350, de l’Institution, Pétrarque n’hésite pas à lui adresser une lettre, qui est insérée dans son recueil de lettres (Familiares, XXIV, 7). Sans doute est-ce là redoubler de rhétorique, mais L. Hermand montre ensuite comment la lecture de Quintilien nourrit la théorie de l’imitation littéraire – ce que Du Bellay appellera innutrition – mise en œuvre par Pétrarque. Dans la dernière contribution du recueil, V. Kapp (« Le rôle de Quintilien dans les débats sur la clarté », p. 559-573) fait porter son enquête sur une longue période, du 16e au 18e s., et il éclaire ainsi, des théoriciens de la poésie de la Renaissance jusqu’à l’Encyclopédie (art. « style »), la manière dont l’œuvre de Quintilien est sans cesse prise à témoin et joue ainsi, en quelque sorte, le « rôle d’architexte dans le débat sur la clarté française » (p. 571).

3Cet ensemble d’articles, en remettant en lumière de manière très documentée Quintilien et sa postérité, servira de référence à des chercheurs d’horizons très variés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Vinel, « Perrine Galland, Fernand Hallyn (†), Carlos Lévy et Wim Verbaal (éds.), Quintilien ancien et moderne  », Revue des sciences religieuses, 86/4 | 2012, 527-528.

Référence électronique

Françoise Vinel, « Perrine Galland, Fernand Hallyn (†), Carlos Lévy et Wim Verbaal (éds.), Quintilien ancien et moderne  », Revue des sciences religieuses [En ligne], 86/4 | 2012, mis en ligne le 15 octobre 2014, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://rsr.revues.org/1423

Haut de page

Auteur

Françoise Vinel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page