Navigation – Plan du site
Recensions

Gilles Emery, Matthew Levering (eds.), The Oxford Handbook of The Trinity

Oxford, Oxford University Press, 2011, 632 p.
Françoise Vinel
p. 256-257
Référence(s) :

Gilles Emery, Matthew Levering (eds.), The Oxford Handbook of The Trinity, Oxford, Oxford University Press, 2011, 632 p.

Texte intégral

1La série des « Oxford Handbook » compte déjà plusieurs titres, couvrant différents champs de la théologie. La proposition de cette dernière livraison (43 contributions !) est d’abord une histoire du dogme trinitaire jusqu’au xxe siècle (sections I à IV). L’unité d’auteur des histoires du dogme parues depuis la fin du xixe siècle cède la place à la présentation par un auteur différent de chaque étape de développement de la doctrine trinitaire, et c’est bien sûr une gageure de présenter en une vingtaine de pages la théologie trinitaire des Pères Cappadociens, d’Augustin ou Bonaventure et Thomas d’Aquin – de ce point de vue, Handbook signifie bien « manuel » et l’intérêt réside plutôt pour les lecteurs dans l’actualisation des présentations et des bibliographies. Après une section plus spécifiquement dogmatique (V), on peut souligner la richesse originale de la partie VI, « The Trinity and christian life ». Il importe de noter pour l’ensemble de l’ouvrage que la pluralité d’auteurs honore la diversité des approches, d’un point de vue œcuménique par exemple – ainsi dans la section IV : G. Hunsinger sur K. Barth et la théologie protestante postérieure, V. Holzer sur les différents courants de la théologie trinitaire catholique contemporaine, et A. Papanikolaou pour le point de vue orthodoxe.

2Mais, comme le suggèrent les deux maîtres d’œuvre, G. Emery et M. Levering, dès le début de l’introduction, l’intention de l’ouvrage est de scruter les « traits caractéristiques de la théologie contemporaine » et le regain d’intérêt pour la doctrine trinitaire. L’enquête historique y contribue mais c’est un chantier de recherches qui s’élabore dans les contributions de la dernière section, « Dialogues » et dans la conclusion programmatique d’Emery et Levering. La présentation de D. D’Costa sur le renouvellement apporté par différentes facettes du dialogue interreligieux et celui de T. Rowland, « Globalization, Postmodern Theories of Culture and the Trinity » retiennent particulièrement l’attention, non parce qu’ils seraient simplement « à la mode », pourrait-on dire, mais parce qu’ils soulignent de réelles affinités de ces univers religieux (D’Costa soulignant l’apport des œuvres de J. Dupuis et R. Panikkar) et philosophiques (« Trinitarian and Postmodern Affinities », pour reprendre le titre de la conclusion de T. Rowland) avec l’exigence théologique toujours renouvelée de l’expression du mystère de la foi.

3On portera cependant un regard plus critique, dans la première section de l’ouvrage – « The Trinity in Scripture » – sur le fait d’intituler un article « The Trinity in the Old Testament » : le raccourci choque quelque peu, ce que l’auteur lui-même, Ch. Seitz, reconnaît d’emblée en proposant dès la troisième page une reformulation du titre : « The Trinity and the Old Testament » – ce « et » introduit une distance appréciable et aurait bien pu figurer dans la table des matières !

4Auteurs et lecteurs sont invités à être anglophones et, cela acquis, ce Handbook of The Trinity s’annonce comme un incontournable des Dictionnaires et ouvrages de synthèse que, de multiples manières, nous utilisons chaque jour.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Vinel, « Gilles Emery, Matthew Levering (eds.), The Oxford Handbook of The Trinity », Revue des sciences religieuses, 87/2 | 2013, 256-257.

Référence électronique

Françoise Vinel, « Gilles Emery, Matthew Levering (eds.), The Oxford Handbook of The Trinity », Revue des sciences religieuses [En ligne], 87/2 | 2013, mis en ligne le 05 novembre 2014, consulté le 20 août 2017. URL : http://rsr.revues.org/1247

Haut de page

Auteur

Françoise Vinel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page