Navigation – Plan du site
Recensions

Christian Manuel (dir), La voix de l’autre. Entendre la pauvreté

Montréal, Genève, Novalis, Labor et Fides, 2012
Marie-Jo Thiel
p. 135-136
Référence(s) :

Christian Manuel (dir), La voix de l’autre. Entendre la pauvreté, Montréal, Genève, Novalis, Labor et Fides, 2012, 87 p.

Texte intégral

1Cette publication reprend le numéro de février 2012 de la revue internationale de théologie et de spiritualité La Chair et le Souffle qui est publiée par la Faculté de théologie de Neuchâtel (Suisse). Son éditeur rappelle qu’elle est issue d’une expérience de cinq ans au contact de personnes très pauvres rencontrées chaque semaine à la paroisse Saint-Ferdinand-des-Ternes à Paris. Médecin, animant une consultation d’accueil pour les réfugiés demandeurs d’asile au sein de Médecins du Monde, Christian Manuel évoque ainsi différentes expériences en introduction, des expériences de décalage entre les très pauvres qui « ont l’éternité devant eux, car ils vivent dans un présent étroit » et ceux qui viennent à leur rencontre et sont appelés à beaucoup de patience et d’humilité.

2Le dossier proprement dit est constitué de six articles, essentiellement des expériences de terrain sauf les deux derniers. Elisabeth Fourest, qui a passé plusieurs années de sa vie professionnelle dans le monde de l’édition, a ainsi mis en place un atelier d’écriture du Samu social deux après-midi par semaine et raconte l’implication progressive et toujours différente des personnes qui viennent. Nicolas Tarralle, prêtre assomptionniste qui a fait une partie de ses études dans notre faculté de Strasbourg, évoque la pastorale auprès des plus pauvres « à fond de cale », au sens propre et figuré. Sophie Rouay-Lambert, sociologue à l’Institut catholique à Paris, docteure en urbanisme et aménagement, parle de la rue, de l’appréhension des espaces de l’entre-deux à travers l’autre. Jean-Claude Caillaux, théologien bibliste, a, lui, fait un choix radical de vie avec sa famille en s’engageant comme volontaire permanent du Mouvement ATD Quart Monde et donc en allant vivre dans le monde de « l’en-bas »… Il raconte comment la parole du Père Wresinski résonne dans son travail, comment le très pauvre dérange, mais il comprend aussi qu’il n’a pas, lui, à répondre à des questions : il a plutôt « à vivre pour faire le passage, laisser le soc me traverser afin que se conjuguent en moi la révolte et la fécondité ». Gottfried Hammann, le spécialiste d’histoire du christianisme et de l’Église à la Faculté de théologie de Neuchâtel, évoque dans une interview l’idée que la professionnalisation du service des pauvres a dissocié historiquement l’enseignement de la charité du soin concret et a conduit l’histoire à y perdre son unité. La priorité redonnée aux pauvres pourrait donc permettre de travailler aussi à l’unité de l’Église… Enfin Alain Paillard met à profit sa compétence en langues et civilisations de l’Orient Ancien pour éclairer le vocabulaire et la richesse sémantique des mots pauvreté, humilité, pureté… Cela donne une nouvelle vigueur au corpus scripturaire et en particulier à l’enseignement de Jésus. Au final, un petit opuscule facile à lire, ou plutôt à méditer afin de s’en laisser saisir et, comme l’indique le titre, « entendre la pauvreté ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie-Jo Thiel, « Christian Manuel (dir), La voix de l’autre. Entendre la pauvreté », Revue des sciences religieuses, 88/1 | 2014, 135-136.

Référence électronique

Marie-Jo Thiel, « Christian Manuel (dir), La voix de l’autre. Entendre la pauvreté », Revue des sciences religieuses [En ligne], 88/1 | 2014, mis en ligne le 01 novembre 2014, consulté le 18 août 2017. URL : http://rsr.revues.org/1176

Haut de page

Auteur

Marie-Jo Thiel

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© RSR

Haut de page